Tag Archives: retraite

25 000 CHF de retard

Je connais la somme en retard sur ma cotisation du deuxième pilier: plus de 25 000 CHF! Comme chaque fin d’année, on me propose d’en racheter une partie mais il est clair que je ne pourrai pas commencer cette année.
Ce remboursement est nécessaire même si les deux premiers piliers sont insuffisants pour avoir une retraite confortable, en tout cas pour la Suisse. Mais au moins il y aura une possibilité de retraite ici car en France en revanche, je vois mal notre génération prendre une quelconque retraite avec un système de répartition qui ne résistera pas au vieillissement des générations.

Le 1er mai

Je suis toujours les informations française à la télé, comme la plupart des Suisses romands je pense et, depuis que je vis en Suisse, je me rend encore mieux compte des tares de la mentalité en France qui bloque le système. Prenez les traditionnelles manifs du 1er mai, par exemple. Les revendications cette année portaient sur le pouvoir d’achat et les retraites. En ce qui concerne le pouvoir d’achat, je suis tout à fait d’accord qu’on pointe le doigt là où le gouvernement devrait agir comme une plus grande concurrence des marques, la suppression des marges arrière dans la distribution, la baisse de la TVA mais oups là on ne peut pas s’opposer à Bruxelle parce que les députés ont décidé que l’EU c’était bien.

En ce qui concerne les retraites, manifester contre le projet des 41 heures me semble aberrant. Tout le monde sait que les sociétés occidentales font face à un vieillissement des populations, moins rapide en France grâce à une natalité encore soutenue ce qui n’empêche pas le vieillissement. Et que fait-on contre? On manifeste, comme si on pouvait y changer quoi que ce soit en manifestant. Autant manifester contre le vieillissement de la population parce que c’est là que se situe le nœud du problème et les différents gouvernements de gauche ou de droite devront agir de toute façon. Ils n’auront d’autre choix que soit:

– On continue avec le même système mais on retarde les départs à la retraite, ce qui veut dire mieux reculer pour mieux sauter: voyez l’exemple allemand qui envisage maintenant la retraite à 68 ans.

-On baisse les retraites (difficilement envisageable)

-On capitalise (he ho, on est en France et on a trop peur de la retraite par capitalisation: imaginez utiliser la bourse, mais c’est trop dangereux! Auquel cas j’ai toujours envie de répondre que le statut-quo est le pire des dangers car dans ce cas le risque est de 100% que le système se casse la gueule.

En Suisse, on utilise nos trois piliers, le plus avantageux des systèmes. Même les Allemands, peuple pragmatique s’il en est commence à lorgner sur le système suisse de l’AVS.

La retraite des frontaliers français

Deux cas de figure se présentent pour le frontalier français arrivant à l’âge de la retraite:

– Soit il n’a travaillé qu’en Suisse, auquel cas il n’aura droit qu’à la retraite suisse (logique).

-Soit il a travaillé en Suisse et en France, il aura droit alors aux deux. Mais attention, il y a un hic: n’espérez pas deux retraites à taux plein, il ne faut pas rêver.

Si vous finissez votre carrière en Suisse (à 65 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes), vous percevrez votre retraite suisse avec une retraite complémentaire en France mais il faudra attendre 65 ans pour percevoir cette complémentaire. Si toutefois vous faites la demande entre 60 et 65 ans, la retraite complémentaire est affectée d’un abattement définitif calculé en fonction de l’âge.

Si vous finissez votre carrière en France, vous percevrez alors votre retraite à taux plein à 60 ans.

Moi qui ai travaillé en France, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Suisse, je me demande bien combien je percevrai.

source: frontalier.org

Related Posts with Thumbnails