Tag Archives: référendum

Un avocat pour les animaux

Un avocat pour les animaux

Le 7 mars 2010 sera soumis au peuple un référendum d’initiative populaire pour l’instauration d’un avocat pour les animaux. Si l’initiative passe, les deux nouveaux articles seront les suivants:

4 La Confédération édicte des dispositions sur la protection des animaux en tant qu’êtres vivants doués de sensations.

5 En cas de procédures pénales motivées par des mauvais traitements envers des animaux ou par d’autres violations de la législation sur la protection des animaux, un avocat de la protection des animaux défendra les intérêts des animaux maltraités. Plusieurs cantons peuvent désigner un avocat de la protection des animaux commun.

L’acteur Alain Delon, de nationalité suisse s’est résolument prononcé en faveur du “oui“, tout comme 70% des Suisses selon les premiers sondages.  Heureux comme animaux en Suisse, bientôt?

La dictature européenne

C’est fait. Le traité de Lisbonne semble sur le point d’être adopté après que le président tchèque, Vaclav Klaus ait obtenu son exemption sur la question des Sudètes. Certains cyniques diront que l’Union valait bien une exemption.

Quelle farce que cette marche (forcée) vers le traité de Lisbonne, initié par un cartel européiste (un quarteron aurait dit de Gaulle) composé de fonctionnaires et de politiciens qui, échaudés par les référendum négatifs du traité précédent, ont décidé d’en modifier les termes, de le rendre plus lisse aux yeux des peuples.

Mais qu’importe finalemant l’avis des peuples cette fois: la consultation directe des peuples -trop risquée -a été remplacée par un vote des parlements lorsque c’était possible et par une seconde consultation lorsque c’était nécessaire comme en Irlande.

C’est fait donc. Reste maintenant à se choisir entre chefs d’Etat quelle personne pourra les satisfaire pour le poste de président du Conseil européen, un jeu dans lequel les grands pays pèseront de tout leur poids pour imposer aux autres le candidat de leur choix qui ne leur fasse pas trop d’ombre. Une farce vous dis-je!

Le pouvoir au peuple

La démocratie suisse se démarque des autres par le fait qu’elle fait confiance au peuple. La constitution a donné à celui-ci le droit à l’initiative populaire; en effet, pour réviser la constitution, il suffit que le comité d’initiative dépose auprès de la Chancellerie fédérale un projet qui lui permettra de récolter 100 000 signatures dans un laps de temps de 18 mois. Si l’initiative est recevable, il y a votation. A noter que la double majorité s’applique (majorité du peuple et majorité des cantons). Le même droit s’applique au niveau des cantons.

Quant au référendum, il peut l’être également à l’initiative du peuple si 50 000 signatures sont rassemblées dans les 100 jours. Le référendum devient obligatoire pour toute modification de la Constitution par le parlement ou pour l’adhésion à une communauté supranationale. La règle de la double majorité doit s’appliquer également dans ce cas.

Référence : Institution politiques suisses (Vincent Golay). En vente dans les bureaux de poste suisses.

En Suisse donc, il aurait été impossible que le parlement vote le dernier mini-traité européen sans consulter le peuple comme cela s’est fait en France et dans bien des pays de l’U.E.

Pour un référendum

Un billet politique pour rappeler que se trame dans notre dos le Traité européen (bis). Mes lecteurs savent que je le désapprouve entièrement. Heureusement le peuple français et un peuple d’irréductible gaulois qui sent bien l’entourloupe. Les initiatives se mettent en place pour (re)donner la voix au peuple français par le biais d’un référendum.

Le Monde en parle. J’aime particulièrement ce document pdf à voir comme un document PowerPoint. Je fais ma part du boulot, faites la vôtre et le monde peut être changé. N’écoutez pas ceux qui jouent les Cassandres et qui prévoient l’inéluctable comme ils ont prévu la victoire du oui en 2005.

Related Posts with Thumbnails