Tag Archives: permis C

Mon permis C est arrivé

permis C

Mon permis C est finalement arrivé. Nous avons contacté l’employé de la commune qui nous a confirmé qu’il venait juste de recevoir nos permis. Donc, malgré le fait qu’il y avait écrit renouvellement sur le papier il y a trois semaines, nous sommes directement passés par la case permis C sans passer par le renouvellement du permis B, le tout se faisant automatiquement étant donné que nous sommes citoyens Français ou Américains.

Il en coûte 280 CHF pour toute la famille mais cette somme ne suffit pas à ternir notre joie. Rendez-vous compte que nous avons dorénavant le droit de rester sur le sol suisse à vie! Rendez-vous pour la prochaine étape: la naturalisation.

Nous allons rester finalement en Suisse

Les évènements se sont précipités ces deux dernières semaines. Les demandes de prêts ont été refusées du fait que nous n’avons pas d’apport, ce qui n’était pas un problème il y a seulement six mois. Mais voilà: les banques françaises ont resserré la vis depuis le mois de décembre.

Mais le plus insupportable a été le manque de professionnalisme de certaines employées de banque qui ont effectué une demande de prêt alors qu’il leur a été bien précisé que nous ne pouvions pas utiliser notre second pilier. Par la suite, lorsque j’ai découvert l’erreur, on m’a demandé de fournir une preuve de l’impossibilité d’utiliser le second pilier! Un comble.

Donc, après cette piqûre de rappel de la manière dont on traite les gens en France, nous nous sommes décidés à rester en Suisse, finalement. De toute façon, même lorsqu’on nous avait annoncé que nous avons obtenu un prêt par erreur, je n’étais qu’à moitié satisfait car une partie de moi commençait à regretter ce retour en France.

Nous restons en Suisse alors. Pour le meilleur et pour le pire. Je sais que nous obtiendrons un prêt ici car nos seconds piliers continuent d’augmenter avec le temps. Nous n’attendons plus que notre futur permis C, le permis d’établissement que nous devrions obtenir dans deux mois.

Nous ne regrettons rien: nous sommes plus heureux et plus sereins de cette décision de rester.

Permis C, la vis se resserre et la frontière s’ouvre

La majorité de la Commission des institutions politiques du Conseil des États vient d’adopter deux mesures qui rendent l’obtention d’un permis de résident suisse moins évidente: d’une part, l’obtention du permis C est sujette à une bonne intégration, c’est à dire à la maîtrise d’une langue nationale, d’autre part, pour les étrangers mal intégrés, il pourrait y avoir un retrait du permis C en faveur d’un permis à l’année notamment pour les personnes «dont le comportement fait apparaître qu’elles défendent des positions extrémistes ou fondamentalistes, y compris dans le cercle familial, et tentent d’imposer des points de vue en contradiction avec notre État de droit libre et démocratique».
Avec cette autorisation, il reste au Conseil National d’élaborer un projet de loi en ce sens.

Cette loi ne me dérange pas car je trouve normal que devoir parler la langue de l’endroit où l’on se trouve si l’on veut prendre le (long) chemin vers la naturalisation.

Dans le même temps, la Suisse n’a jamais accueilli autant d’étrangers: il y a eu l’année dernière 165 000 entrées pour seulement 90 200 départs, soit un solde migratoire positif de d’environ 75 000, en hausse de 92%! Deux raisons à cela: la bonne conjoncture économique et l’entrée en vigueur le 1er juin dernier, de la libre circulation complète des personnes avec les 17 pays de l’Union européenne et les pays de l’AELE. Le taux de croissance démographique de la Suisse a été le plus élevé en 30 ans à 1,1% et selon les chiffres des premiers mois de l’année 2008, ce taux sera largement dépassé pour s’établir à un record sans précédent (pour les six premiers mois, on arrive à un cumul de +0,7%), ce qui placerait la Suisse en tête de tous les pays occidentaux.

Related Posts with Thumbnails