Tag Archives: école

Dans deux mois

Dans deux mois nous devrions repasser la frontière. Ce n’est qu’en étant officiellement enregistré en France que je pourrais demander mon permis G après avoir rendu mon permis C. J’ai annulé nos vacances en Croatie juste pour pouvoir bouger.

Je suis déjà passé aux deux douanes pour leur demander ce qu’il fallait que je fasse et pour les deux cela se résume en gros à faire une liste de tous nos biens et de nous présenter à chaque fois auprès d’eux. Nous avons également pris contact avec l’école en France pour y pré-inscrire les enfants qui sauterons chacun une à deux classes par rapport à la Suisse.

Nous sommes dans le même temps en recherche active d’un bon constructeur pour la maison mais c’est déjà une autre histoire.

Je merde

Ma grande fille a commencé l’allemand à l’école. On leur a appris à se présenter et à dire “Ich heisse” qui veut dire “je m’appelle”. La maitresse leur a précisé qu’ils devaient bien le prononcer le “h” à l’allemande, et non à la française, sinon, on entend tout autre chose.

Ca a bien fait rire ma fille. Apprendre l’allemand de cette manière, c’est bien plus amusant.

A l’école d’horlogerie

A l'école d'horlogerie
On y croise moins d’élèves cette semaine, foire de Bâle oblige.

A l'école d'horlogerie
Les établis y sont propres et l’espace est lumineux.

A l'école d'horlogerie
Nous avons des fournitures de rechange des calibres étudiés, au cas où un ressort de bascule ou une lyre s’envolent lors d’une manipulation (très fréquent au début).

A l'école d'horlogerie
On y apprend aussi à limer des mèches de tournevis et croyez-moi, ce n’est pas aussi simple que cela en a l’air.

A l'école d'horlogerie
On est pris en photo par la prof, même si on lui demande de ne pas en prendre une de face…

L’école en Suisse

Une des raisons de venir s’installer en Suisse a été la répution des écoles du pays.  J’étais déjà persuadé à l’époque que nos enfants bénéficieraient des avantages de ce système éducatif.  L’éduction étant un domaine réservé des cantons, il serait donc plus juste de parler de l’école dans le Jura.

Je donnerai donc l’exemple de ma fille qui a commencé cette année l’école primaire jurassienne qui est très révélateur.  Certes, il y a bien ce point noir sur lequel je ne reviendrait plus mais que d’avantages autrement: les horaires sont réduits à des demi-journées pour que les élèves puissent s’adapter sans trop de soucis à leur nouvel environnement primaire.  Les heures sont réparties entre deux enseignantes plus spécialisées dans leur domaine alors que le nombre d’élèves se limite à une quinzaine.

Les activités purement scolaires sont complétées par d’autres activités d’éveil:  les enfants bénéficient d’une initiation à la musique obligatoire, ce qui pour moi est incroyable lorsque je pense qu’en France, je commençais à souffler dans ma flûte qu’au collège et sans conviction. Pour une plus profonde initiation, notre fille suivra une heure par semaine facultative supplémentaire.

L’école propose également une seconde activité facultative: une heure par semaine d’aide aux devoirs pour apprendre aux bambins à apprendre.  Cette activité vient complèter l’éduction visuelle obligatoire qui éduque la faculté d’observation.  J’en reste baba.

En plus de l’éducation physique, notre fille ira également à la piscine quelques semaines tout comme elle pourra s’exercer, ô merveille, au patinage sur glace!

Du côté financier, on peut se féliciter que toutes ces activités n’exigent aucune dépense supplémentaire.  Déjà nous avons été surpris que les fournitures étaient totalement fournies par l’école.  Je pense que le canton est attaché à une égalité des chances et qu’il a, de ce fait, éliminé tout ce qui peut entraver l’épanouissement de l’enfant.

Pour finir sur un symbole extraordinaire, je relate la joie de ma fille, rentrant de son premier jour d’école et me brandissant fièrement une gomme donnée par l’établissement à chaque élève pour qu’il puisse l’utiliser à la maison…Qui dit mieux?

Canton du Jura: absence de la séparation de l’église et de l’Etat

Le canton du Jura ne respecte malheureusement pas le principe de séparation de l’église et de l’Etat.  En regardant de plus près les cours de ma fille, je me suis rendu compte qu’il y avait un cours sur les religions et que ce cours, pour la première fois était obligatoire alors que jusqu’à présent il y avait un droit de renonciation.  Quelle est la raison invoquée pour ce recul?  Un simple changement d’intitulé:

Le canton du Jura a décidé que:

L’enseignement de l’histoire des religions demeurera une discipline spécifique à l’école primaire, alors qu’elle continuera d’être intégrée dans les sciences humaines à l’école secondaire. Le Gouvernement a pris cette option, qui s’inscrit dans le prolongement de la modification de la loi scolaire par le Parlement. La loi remplace la notion d'”enseignement de l’histoire biblique et religieuse conforme aux principes du christianisme” par “l’enseignement de l’histoire des religions, avec un accent particulier sur l’histoire du christianisme”. Dans ce nouveau cadre légal, le principe du droit à la renonciation au cours concerné est supprimé dans l’ordonnance portant exécution de la loi scolaire.
Tenant compte du considérant de la Cour constitutionnelle, qui avait été saisie sur ce point, le Gouvernement veillera à la remise de matériel didactique adéquat et à la mise en place d’une formation appropriée des enseignants. Il s’agit en particulier d’assurer que l’enseignement de l’histoire des religions soit fondé sur le respect des principes de neutralité confessionnelle. En outre, une plaquette d’information situant le nouveau contexte de l’enseignement de l’histoire des religions et présentant le profil des moyens d’enseignement concernés sera réalisé à l’attention des parents.

Bref, rien ne change dans le fond, juste la forme est maquillée pour que les jurassiens athées, agnostiques ou appartenant à d’autres religions que le christianisme soient mis devant le fait accompli, l’école tenant le rôle partial de suppôt des religions chrétiennes.

Autant vous dire que je suis déçu, en colère mais pas résigné. J’ai d’une part envoyé des courriels à qui de droit pour me plaindre. Une telle partialité ne peut être tolérée et décision a été faite par la famille de changer de canton dès que possible pour des cieux plus laïcs.

Des suggestions?

Related Posts with Thumbnails