Tag Archives: deuxième pilier

Votation du 7 mars sur le deuxième pilier

Votation du 7 mars sur le deuxième pilier

Le 7 mars se déroulera la votation sur l’avenir du 2e pilier. Le peuple devra se prononcer sur la question du taux de celui-ci qui devrait être ramené, si le oui passe, de 6,8 à 6,4%.
La Suisse tout comme les autres pays développés voit l’espérance de vie de sa population augmenter d’année en année (en 2008, elle était de 79,7 ans pour les hommes et 84,4 ans pour les femmes), une bonne chose somme toute mais une charge supplémentaire sur notre système de retraite.

Que choisir? Les uns et les autres se déchirent sur ce sujet. Je dois avouer que je n’en sais trop rien et que tout me paraît confus: d’un côté, les partisans du oui avancent que le 2e pilier coûte chaque année 600 millions de francs, financés par les actifs d’aujourd’hui et de demain. En outre, ils disent que les changements n’affecteront pas les rentes des retraités actuels, dont le taux de conversion est garanti à vie par la loi mais seulement les futurs retraités. Ils affirment que de toute façon, si rien est fait, les actifs devront payer des cotisations supplémentaires sans que leur capital augmente et que les caisses de pension se verront dans l’obligation de prendre plus de risque sur le marché financier.

De l’autre côté de l’échiquier politique, on dénonce la perte de revenus que la baisse du taux engendrerais, la rapidité avec laquelle ce projet a été ficelé, d’autant plus qu’une première baisse a déjà été décidée en 2003 et qu’elle n’est pas encore totalement en vigueur. D’autre part, ils dénoncent les profits juteux que se font au passage les compagnies d’assurance.

Je ne pourrai pas voter mais je conseillerai de mettre tout le reste de vos économies sur le 3e pilier. La vidéo suivante date de 2007 mais elle est toujours d’actualité.

25 000 CHF de retard

Je connais la somme en retard sur ma cotisation du deuxième pilier: plus de 25 000 CHF! Comme chaque fin d’année, on me propose d’en racheter une partie mais il est clair que je ne pourrai pas commencer cette année.
Ce remboursement est nécessaire même si les deux premiers piliers sont insuffisants pour avoir une retraite confortable, en tout cas pour la Suisse. Mais au moins il y aura une possibilité de retraite ici car en France en revanche, je vois mal notre génération prendre une quelconque retraite avec un système de répartition qui ne résistera pas au vieillissement des générations.

Le deuxième pilier taxé lorsqu’il est rapatrié

La France et la Suisse vont bientôt signer un accord mettant fin à l’exonération fiscale du deuxième pilier lorsqu’il est rapatrié en France. Jusqu’à lors, ce capital retraite était imposé par la Suisse et remboursé sur demande mais suite à des négociations entre Paris et Berne pour plus de transparence bancaire et pour lutter contre la fraude fiscale, la Suisse obtient cette contrepartie.

Les frontaliers français s’insurgent par la voix du Groupement transfrontalier européen basé à Annemasse et lance une pétition qui a déjà recueilli 8000 signatures. Ils dénoncent ce qu’il appellent une double taxation rappelant qu’à Genève par exemple, les frontaliers sont déjà contribuables à part entière.
La taxe va quand même se monter à 8% du capital.

Related Posts with Thumbnails