Tag Archives: Christoph Blocher

La concordance

Ueli Maurer de l’UDC a été élu à une voix près au Conseil fédéral au troisième tour, contre un autre UDC, Hansjörg Walter qui a pourtant affirmé haut et fort qu’il refuserait le poste s’il venait à être élu.  Une partie du Parlement voulait renouveler l’exploit de l’élection surprise d’Eveline Widmer-Schlumpf l’année passé face à Christoph Blocher et donc barrer la route à un “dur” de l’UDC en mettant en avant un modéré de ce parti.

 élection Ueli Maurer

En principe, le conseiller fédéral est réélu sans problème, et ce jusqu’à ce qu’il décide de se retirer.  Mais il existe quelques exceptions, comme celle de Blocher en 2007 justement.  Mais pourquoi le jeu fut-il décidé entre les membres d’un seul et même parti?  C’est que la politique suisse repose sur le système de la concordance qui veut qu’une certaine proportionnalité soit respectée au niveau des partis mais également que les conflits soient quelque peu aplanis; c’est ce qui a coûté la tête de Blocher.  Cependant, la concordance est soumise au bon vouloir du vote du parlement qui en pratique n’acceptera qu’une personne qu’elle jugera digne de celle-ci.

Modestie et ouverture sont donc des qualités recherchées chez un bon conseiller fédéral, en plus de sa compétence.  C’est un étrange système qui d’office écarte les extrêmes. Ueli Maurer a joué la modestie, reste à voir s’il sera ouvert et compétent.

Le bouc (émissaire) et les moutons de monsieur Blocher

L’UDC (Union Démocratique du Centre) est un parti politique suisse qui porte bien mal son nom. Il se situe plus de droite conservatrice et libérale et compte deux conseillers fédéraux. L’un d’eux, Christoph Blocher représente l’aile dure du parti qui crée en ce moment une polémique en Suisse.

La polémique est venue plus exactement d’une affiche illustrant l’idée de l’UDC d’expulser les étrangers criminels. Sans discuter du fond, on peut se poser la question de la forme. Premièrement, les gens sont représentés sous forme de moutons, ce qui n’est pas vraiment judicieux comme symbole animalier. Ensuite, l’étranger est un mouton forcément noir tandis que ceux qui restent en Suisse sont forcément blanc. Enfin, la campagne s’appuie sur des chiffres accusant les étrangers d’être à l’origine de la majeure partie des crimes du pays. La symbolique est au mieux maladroite mais il est à parier que ce parti force le trait de manière intentionnelle. D’où l’accusation de racisme.

affiche UDC

La réaction ne s’est pas fait attendre, comme cette affiche qui montre les moutons expulsant l’UDC de Suisse…

anti UDC

… ou celle-ci dont Blocher fait les frais.

anti udc

L’UDC persiste pourtant et signe même des jeux en ligne mettant en scène son porte-bonheur, le bouc Zottel dont le rôle est de monter la garde contre les vilains moutons noirs essayant d’entrer en Suisse et qui sont parfois pour cela introduits par bus entiers grâce à la complicité des verts, du moins c’est le nom du parti qui est inscrit sur les bus.

J’ai essayé de jouer à ce jeu abject mais il faut tout d’abord répondre à une question pour y accéder, histoire d'”éduquer”le joueur. La “bonne” réponse est bien sûr la plus défavorable aux étrangers. Il faut croire que je n’ai rien compris à ce jeu car j’ai laissé passé tous les moutons noirs et cogné tous les moutons blancs, enfin les quatre premiers, ce qui m’a valu un bruit désagréable à chaque fois et une conclusion couperet: avec moi la Suisse est foutue!

Related Posts with Thumbnails