On reste en Suisse (bis)

Vu les dernières informations sur les mondifications futures de l’assurance maladie des frontaliers, il est clair que le retour n’est plus profitable du tout.  Je plains juste les frontaliers qui vont être piégés par le système. Nous pensons bouger tout de même et nous installer définitivement dans le canton de Vaud.  Parfois on oublie la chance que nous avons d’être résidents de ce pays; ces trois derniers mois, pas moins de quatre collègues de travail ou d’école m’ont confié aider à faire venir leur famille ou leurs amis de l’Union européenne sinistrée, en l’occurence le Portugal, l’Espagne et l’Italie.

Demain, nous partons pour le Tessin prendre le soleil, je vous montrerai.

pixel On reste en Suisse (bis)

9 thoughts on “On reste en Suisse (bis)”

  1. Y a-t-il jamais qch de définitif dans la vie :o) ? Ceci dit, je plussoie, j’habite dans le canton de Vaud et vous trouverez certainement un joli coin pour vous installer. Ceci dit, hum, si vous cherchez une scolarité de qualité pour vos enfants, je vous suggérerais davantage le canton de Fribourg…

    Bon réveillon demain !!!

  2. “piégés par le système”, les frontaliers vont pouvoir adhérer à la Lamal Suisse.
    Ce sera en effet moins avantageux…mais est-ce vraiment un argument suffisant pr rester en Suisse?
    Avoir Sa maison au bout de 20 ans reste un argument tjrs trés intéressant selon moi.

    1. Oui, ceci reste un piège car les frontaliers ayant choisi le système français (90% d’entre eux) N’AURONT PAS le droit de (re-)choisir le système.

      En effet, ce choix est fait une seule fois et irrèvocable. Les frontaliers l’ont su mais ils n’ont pas cru que les assurances privées en F finisseront par disparaitre.. et ceci sera bel et bien le cas en 2014!!!

    2. Il y a juste le risque de ne plus pouvoir payer le crédit à cause justement de la cotisation en France.

  3. Bravo, sage décision pour vous et votre famille.
    Et puis, un horloger, où pourrait-il mieux vivre qu’en Suisse!

    La France va connaître dans les mois ou années qui viennent de très douloureux moments. Notre cher et si magnifique pays risque de connaître une nouvelle débâcle…ce sont les mêmes causes : la médiocrité d’une classe politique qui ne pense quà ses petites affaires et l’apathie du peuple français.

    J’ai la chance de pouvoir trouver refuge en Suisse, c’est ce que je vais faire.

    Je cherche en ce moment une location sur Vaud pour pouvoir demander le permis B…je crois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>