L’assurance maladie du frontalier au 1er juin 2014

by Vilay on 29/12/2012

Le 1er juin 2014, les frontaliers français qui travaillent en Suisse perdront le libre choix en matière d’assurance maladie. En effet, ils sont libres de choisir soit régime fédéral d’assurance maladie (LAMal), soit régime général de sécurité sociale (CMU) ou soit encore une assurance privée. Cette dernière option est choisie par 90% des 140 000 frontaliers car beaucoup moins chère que les deux autres.

Mais voilà que le gouvernement envisage, pour réduire le trou abyssal de la sécu, de rendre obligatoire le système de la CMU, faisant ainsi disparaitre le droit d’option d’un trait de plume. Ce sont ainsi 400 à 500 millions d’euros que ce gouvernement s’apprête à ponctionner le long d’une frontière qui va de Bâle à Genève. Pas étonnant donc que la nouvelle terrorise les principaux concernés qui verront leur cotisation tripler (CMU+complémentaire). Sachant que le taux d’imposition est de 8%, la formule exacte est: (Revenu de référence fiscal-9356 euros)*8%. Et comme vous ne serez couvert qu’à 70%, ajoutez une complémentaire! J’ai fait le calcul de tête pour notre famille: cette option reviendrait plus cher que ce que nous payons actuellement en Suisse.

Je vous laisse imaginer les premières réactions de frontaliers qui se sont endettés pour acheter un bien immobilier et qui du jour au lendemain se retrouveraient sur le fil du rasoir. Les plus chanceux verraient pour le moins une baisse énorme de leur pouvoir d’achat qui ne manquerait pas d’avoir un impact sur toute la zone frontalière. Fermeture de commerces, licenciement dans des cabinets d’assurance, effondrement du prix de l’immobilier sans compter l’incapacité d’accueillir un afflux dans les structures médicales frontalières françaises, car il serait bien sûr impossible de consulter en Suisse dans ces conditions.

Sans compter les nombreux frontaliers qui déjà envisagent de s’installer en Suisse…

Il reste donc un peu plus d’un an pour essayer d’éviter la catastrophe; déjà une pétition regroupant 33 000 signatures de frontaliers a été remise le 26 juin dernier au préfet de Haute-Savoie pour le président banal. La mobilisation a déjà donné des résultats: alors que le 20 septembre 2012 le ministre du Budget envisageait de faire passer la réforme dès le 1er janvier 2013, il a dû faire marche arrière. Pour l’heure, la date, le 1er juin 2014 et le taux, 8% semblent confirmés.

Alors, Frontaliers Ou Bien? Trois associations de travailleurs frontaliers exerçant en Suisse se sont regroupées sous ce nom et mobilisent leurs troupes. Une pétition circule en ligne pour le maintien du libre choix d’assurance maladie pour les frontaliers.

pixel Lassurance maladie du frontalier au 1er juin 2014