Voulez-vous que Frog You continue?

Frog You est né sur les bords de la rivière Miami près de Dayton dans l’Ohio, plus tard, le blog a relaté nos expériences d’expatriés en Suisse mais bientôt, vers le milieu de l’année prochaine, nous retournerons en France.
D’où ma question: je me demande que si la fin de l’expatriation ne mettra pas fin à ce blog. Si je décide de le continuer, sa nature changera forcément et je ne vois pas quelle différence, quel “piquant” il apporterait par rapport un autre blog normal.

Related Posts with Thumbnails

22 thoughts on “Voulez-vous que Frog You continue?”

  1. Personnellement, ma découverte de ce blog est relativement récente (il y a quelques mois) mais il me plaît beaucoup et je continuerai à le lire tant qu’il existe. Après, naturellement, c’est à toi de décider si tu as encore envie de le continuer une fois que vous aurez passé la frontière.

  2. Je te donne mon avis : l’expatriation continuera :o), soit que tu te sentiras un peu “étranger” dans ton propre pays (et de toute façon a priori dans une nouvelle région), soit que ton épouse se sentira toujours expatriée (mais sans doute très bien !). Dans tous les cas, si tes lecteurs te suivent, c’est qu’ils ont du plaisir à lire vos aventures, à découvrir votre point de vue “neuf” sur l’endroit où vous habitez. Ce qui continuera. Mais toi seul décideras de la pertinence de maintenir ce blog, au final. Ton envie de partager fera la différence… Ceci dit, vous n’êtes pas loin, encore ;o), et peut-être vos projets seront-ils encore différents dans 1 an ?

  3. Although it is totally your decision, I would be sad if you discontinued. I read all your posts and would continue to read about an Ex-pat who becomes a Re-pat. Good luck to you and your family.

    M.

  4. Bon, Frédérique a dit exactement ce que je voulais dire. Maintenant que j’ai vécu ailleurs, je vois mon propre pays (heu, c’est lequel d’ailleurs?) (bon, disons que je vois mes pays précédents) avec un regard nouveau. En linguistique, on dit qu’un vrai “native speaker” est quelqu’un qui ne parle qu’UNE langue, parce que dès que tu apprends une deuxième langue, elle va changer ta façon de parler ta première langue, ta vision des choses, etc. C’est pareil quand tu déménages 🙂 Si tu penses que tu vas retourner en France et vivre la même vie que tu avais là-bas avant de l’avoir quittée, tu te trompes, les choses seront très différentes (en bien ou en mal je ne sais pas, mais différentes pour sûr)…. et j’espère que tu le raconteras sur ce blog 🙂

  5. Question toute simple, vous allez vivre ET travailler en France ou vivre en France ET travailler en Suisse ?
    Car dans le second cas, le blog aura un sens selon moi.

  6. A vrai dire je viens sur ce blog pour y voir le point de vue d’un français résident en Suisse afin de ne pas rester fermé à d’autres point de vue. Si le sujet qui me fait y venir n’est pas traité la motivation n’est pas la même car comme vous le dites, il perdra de son “piquant”.

    Après libre à vous de trouver un nouveau concept qui puisse amener des lecteurs à vous lire et je suis certains que vous en trouverez. Il y peut-être qqch à faire pour créer un pont entre la culture française, américaines et suisse. Mais c’est sur que c’est un engagement important et pas forcément facile à conjuguer avec une vie de famille.

    Un blog “frontaliers”… Il existe déjà des sites spécialisés pour cela qui donne un point de vue proffessionel, mais le point de vue d’un particulier est tout aussi intéressant et pourrait peut-être amener quelque chose d’autres.

    A vous de voir.

  7. Je suis d’accord avec Frederique et Dr. Caso: apres avoir quitte son pays pour une periode significative, rien n’est plus jamais comme avant et tu auras toujours un regard different sur la vie quotidienne. Au plaisir de te lire,

    Aisling – qui espere demenager en France… ou en Suisse… dans le 12 prochains mois. Gloups!

  8. Merci de vos témoignages. Frog You continuera donc, parce que c’est un excellent moyen de garder l’histoire de notre famille, parce que la Franche-Comté est une région qui en vaut la peine et aussi pour vous faire plaisir.

  9. Je suis franco-suisse et frontalière, des choses à dire sur les régions frontalières et les frontaliers il y en a. Ces personnes qui se cottoient et se méprisent en oubliant très rapidement que leur niveau de vie, l’économie locale etc…sont en grande partie dus à ce statut géographique particulier…j’ai toujour été fascinée par les remarques des uns et des autres…Bonne continuation!

  10. Oui, je suis ravie de vôtre dédison de continuer le blog. Jái commemcé par livre le blog de Pumpkin (je suis décu quélle a si peu de temps dý écrire), et je compte sur vous de me tenir qu courant de vos études, and the comings and goings of your famille. Jái vecu à Neuchâtel, ou ma maman a grandi, de 13 à 19 ans ( écolesécondaire, gymnase et bac). Mes parents sont rentrés en suisse, apres 15 ans au etats unis. Merci!

  11. D’accord avec tous les autres! On ne mets jamais jamais le pied dans la même rivière. Après ta longue expérience d’expat, ton point de vue sur la vie francaise (et frontalière) m’interresse et je vais bien sûr continuer à te suivre!

  12. Vilay, il faut continuer ! Tu vas subir un choc culturel, et si j’ai bien compris tu vas continuer à travailler en Suisse : donc tu auras un pied dans chaque pays.
    Ce serait trop dommage de stopper ton blog que j’apprécie beaucoup.

    1. Je sais déjà ce qui va m’énerver mais bon, je ne pense pas que le choc culturel sera si puissant que j’ai des effets de trouble de stress post-traumatique 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *