Le chômage en Suisse

Le taux de chômage continue à baisser en Suisse. En un mois, il est passé de 3,6% à 3,5% de la population. Tous les cantons voient leur taux baisser sauf le canton du Tessin. Note encourageante, les cantons industriels comme celui de Neuchâtel ou du Jura ont une baisse plus marquée, ce qui est encourageant pour le secteur secondaire.

Pour septembre, le taux dans les cantons romands se situe à:

Neuchâtel: 6% (-0,3%)
Genève: 6,8% (stable)
Jura: 5% (-0,2%)
Fribourg: 2,9% (stable)
Valais: 3,4% (stable)
Berne: 2,6% (stable)

Pour info, la palme revient au canton d’Appenzell Rhodes-Intérieure avec un taux de chômage de 1,1%!

Plus de détails sur la situation générale et par cantons.

Related Posts with Thumbnails

3 thoughts on “Le chômage en Suisse”

  1. Oui c’est tout à fait remarquable par les temps qui courent.

    A contrario cependant, un taux de 1.1% n’est pas très bon car c’est plus un signe d’une sclérose du marché que celui d’une flexibilité et d’un dynamisme. 3 à 5 % c’est bien (très bien !)

    1. Appenzell Rhodes-Intérieure, c’est un peu comme les Franches-Montagnes, beaucoup d’agriculture (d’où le fameux fromage Appenzeller) et un tourisme grandissant. C’est la carte postale de la Suisse.
      Le chômage y est bas à cause (ou plutôt grâce) à la structure économique. Autre signe que le canton se porte bien: sa population y a augmenté de 0,8% l’année dernière, augmentation aux deux tiers due à un apport inter-cantonal largement positif.

      Quant au chômage du pays en général, on peut toujours faire mieux: quand je suis arrivé dans le pays, le taux était de 2,7%! Les employeurs s’arrachaient les salariés 🙂

  2. Attention, ne pas oublier que les chômeurs en fin de droit disparaissent de la statistique, et ça fait plusieurs dizaines de miliers de personnes! Et puis, dès avril 2011, il n’y aura plus de jeunes chômeurs, le peuple ayant vôté qu’après avoir terminé ça formation, il y aura un délai de 6 mois d’attente avant de toucher un seul centime. Autant dire qu’aucun étudiant ne s’inscrira.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *