Le Conseil fédéral majoritairement féminin

Avec l’élection de Simonetta Sommaruga, le Conseil fédéral, c’est à dire le gouvernement de la Suisse devient majoritairement féminin pour la première fois de son histoire. Si l’évènement est notable – on se souvient que c’est à peine en 1971 que les femmes ont eu le droit de vote en Suisse- il n’a pas été accompagné de “sexisme à l’envers”, le choix se portant plus sur des convictions et sur une couleur politique. C’est peut-être là la preuve que le pays a atteint une maturité à ce niveau.

Mais ne boutons pas notre plaisir: la Suisse fait partie du club très fermé des Etats gouvernés par une majorité de femmes avec la Finlande, la Norvège, l’Espagne et le Cap Vert . On en oublierait presque l’élection d’un autre conseiller fédéral, Johann Schneider-Ammann.

Le 23 ème Marché Bio de Saignelégier

C’est déjà notre quatrième marché bio à Saignelégier et à chaque fois c’est un pur bonheur. Rien qu’à voir Pumpkin trépigner à l’idée de ce rendre à ce marché je savais qu’on aurait une belle journée.
Le thème de cette année sont les petites graines…

Marché Bio de Saignelégier
Les animaux sont toujours là, pour la plus grande joie des enfants.

Marché Bio de Saignelégier
On y trouve également des trucs un peu loufoques, mais qui marchent peut-être, comme ce moteur qui marche à l’eau.

Marché Bio de Saignelégier
Sans oublier l’essentiel, c’est à dire la nourriture, comme ces chapati que nous avons goûtés.

Marché Bio de Saignelégier
Le forgeron est toujours à la même place d’année en année.

Marché Bio de Saignelégier
Nous avons acheté un fromage bio: celui tout en haut de l’image; un fromage des montagnes.

Marché Bio de Saignelégier
On sent un petit air mielleux de l’année dernière.

Marché Bio de Saignelégier
Cherchez l’intrus.

Marché Bio de Saignelégier

Marché Bio de Saignelégier

Marché Bio de Saignelégier
What a huge cock!  😉

Marché Bio de Saignelégier
On n’a jamais su ce que c’était que cette boule de poils.

Marché Bio de Saignelégier
J’aime bien les chaussons suisses; il faudra que j’en achète bientôt car les miens se font vieux.

Marché Bio de Saignelégier
A la bonne soupe collective…

Marché Bio de Saignelégier
Au marché, on y travaille le bois, comme pour ce fabriquant de toupies…

Marché Bio de Saignelégier
…comme pour cet artisan qui fabrique un violoncelle.  Pour information, il lui faudra 250 heures de travail pour en finir un.

Marché Bio de Saignelégier
Cette année, la musique était tzigane mais je préférais les cornemuses de l’année précédente.

Marché Bio de Saignelégier
Et pour finir, un mandala en graines.

Le moment le plus sympa reste pour moi la rencontre avec l’un de mes lecteurs, Jacques de Delémont, qui m’a reconnu.  Il fait parti de ces lecteurs réguliers du blog qui ne commentent pas.  C’est toujours impressionnant car c’est déjà la deuxième fois que cela m’arrive.  Peut-être que finalement ce blog commence enfin à être connu en Suisse….

Adieu marché bio 2010 et rendez-vous l’année prochaine.

Swiss Watching

Swiss Watching

Swiss Watching, inside’s Europe’s landlocked island est le nouveau livre de Diccon Bewes sur la Suisse, la vraie, débarrassée des clichés pour ne retenir que l’essence de la nation.

Diccon Bewes est un anglais qui a émigré en Suisse et qui s’est installé à Berne.  Il nous livre ses observations sur le pays avec ses yeux tout britanniques, un humour certain, un talent d’écrivain mais également un collecteur de faits et un décodeur du fonctionnement de la Suisse.  Tel un Tocqueville découvrant les rouages de la démocratie américaine, l’auteur essaye de nous dévoiler ce qui fait la singularité helvétique.

Swiss Watching est donc à mettre entre toutes les mains, du moins toutes celles familières avec la langue de Shakespeare; un livre qui par ailleurs se lit assez facilement.  A chaque page, on augmente ses connaissances et rien que pour cela, précipitez-vous.

Personnellement, je l’ai acheté à Orell Fussli the bookshop, Bahnhofstrasse 70 à Zurich mais il doit être disponible dans toutes les librairies anglophones de Suisse tout comme sur Internet.

Zurich sous le soleil

Nous nous sommes déjà rendu à Zurich il y a plus d’un an mais c’était en hiver et en coup de vent. Hier donc, nous sommes retourné dans la plus grande ville de Suisse, véritable capitale économique du pays.

Zurich
Arrivé à la gare centrale, la Zurich HB ou la Zürich Hauptbahnhof, on est tout de suite pris par la foule, impressionnante pour des petits montagnards comme nous.

Zurich
La plus grande gare de Suisse vous salue bien.

Zurich
La Bahnhostrasse, les Champs Elysées de Zurich est tout simplement la troisième rue la plus chère d’Europe en terme d’immobilier commercial, après l’Avenue des Champs Elysées Paris et la via Montenapoleone Milan; et elle est la cinquième rue au niveau mondial d’après le Retail Market Study 2010.

Zurich
Zurich garde cependant un air de ville de province, avec de petites ruelles, les “Gasse”.

Zurich
Et sans vous en rendre compte, vous êtes au beau milieu d’une place de village.

Zurich
Zurich
Descendons doucement vers le lac.

Zurich
La Grossmünster offre probablement l’image la plus emblématique de Zurich.

Zurich
Les enfants n’ont vu que le manège.

Zurich
C’est parti pour un tour!

Zurich
Waou!

Zurich
Et toujours ce fameux tram étroit passant devant des terrasses bondées.

Zurich
Vue depuis le pont du Quaibrucke.

La Franc-Montagnarde de gymnastique

La 47 ème Franc-Montagnarde s’est déroulée sous un soleil radieux mais pas trop chaud, donc idéal pour cette compétition qui rassemble l’ensemble des petits gymnastes des Franches-Montagnes.

Franc-Montagnarde
La grande, qui se prépare pour la course porte le dossard 242.

Franc-Montagnarde
Allez le 242!

Franc-Montagnarde
Au cas où vous douteriez du sérieux de la course, voyez cet appareil de mesure à l’arrivée.

Franc-Montagnarde
Le départ est donné par un vrai pistolet de course.

Franc-Montagnarde
Ma petite, le 309 est stressée.

Franc-Montagnarde
Le 309 doit lancer la balle le plus loin possible. Je lui ai dit d’essayer de toucher la vitre de la maison en face et elle m’a répondu qu’elle ne pouvait pas car elle devrait alors la payer 🙂

Franc-Montagnarde
Pendant ce temps, le 242 adopte la cool attitude…

Franc-Montagnarde
…jusqu’au moment du grand saut dans la sciure.

Franc-Montagnarde
C’est au tour du 309 de se préparer pour courir.

Franc-Montagnarde
Allez savoir pourquoi, elle ne s’est rendue compte que la course avait commencé que lorsqu’elle a vu les autre partir. Partie en dernier, mon petit bolide a fini première!

Related Posts with Thumbnails