Croix sur les sommets des montagnes suisses

Croix sur les sommets des montagnes suisses

C’est un guide de montagne qui a vandalisé les croix des sommets du Vanil-Noir et des Merlas dans le canton de Fribourg.    Il encoure une peine de trois ans pour “atteinte à la liberté de croyance et de culte et dommage à la propriété”.  Si la méthode est contestable et je le pense: il n’avait pas à s’en prendre directement aux croix, la question soulevée par le guide est juste.  Il reproche à l’Eglise d’imposer à tout le monde ses objets de culte, ce qui est vrai des sommets.  Les églises n’ont pas à s’approprier ainsi les sommets suisses pour quelque raison que ce soit et contrairement à ce qu’affirme le commentateur du reportage de la tsr, il est tout à fait concevable et même souhaitable que les sommets suisses restent vierges d’objets de cultes.

Quant aux motifs d’inculpation, si celui de dommage à la propriété est justifié, celui d’atteinte à la liberté de croyance et de culte est de toute évidence totalement fallacieux.

Related Posts with Thumbnails

One thought on “Croix sur les sommets des montagnes suisses”

  1. En vue des révélations récents dans l’église, est-ce que ces croix conviennent encore a la pureté symbolique et visuelle de ces sommets?
    Pour moi, la liberté de croyance, ce serait de laisser aux enfants le choix de croire ou pas au lieu d’etre racolé dès la naissance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *