Call of Duty Modern Warfare 2

Call of Duty Modern Warfare 2

Souvenez-vous que l’éternel adolescent que je suis s’est offert Call of Duty Modern Warfare 2 pour noël. Hé bien ce n’est qu’au début de cette semaine que je me suis mis à jouer en ligne, avec des joueurs du monde entier à se tirer les uns sur les autres. Comme d’habitude, Pumpkin avait raison lorsqu’elle m’avait conseillée de commencer par là dès le début, se doutant bien que ce serait le pied pour moi; Pumpkin que je devrais écouter plus souvent.

C’est un bon anti stress, bien que l’on sente vite l’adrénaline monter. Au début, c’est à dire il y a six jours, j’étais aussi rapide et habile qu’une nouille; “get out, you suck!” avais-je même entendu (on peut même se parler, mais cela se fait rarement car les bavards peuvent être bloqués). Mais maintenant, je me suis rendu compte que je mourrai moins vite (oui, c’est violent mais on meurt pour de faux), car selon les dispositions, on peut ressusciter ou non et retourner immédiatement au casse-pipe à partir d’un autre endroit, le but étant la conquête du maximum de territoire.

Oui, le jeu est violent mais j’assume. Je n’irais pas après une partie flinguer les passants dans les rues et j’imagine que l’immense majorité des joueurs ne sont là que pour passer un bon moment. D’ailleurs, le jeu est limité aux plus de dix-huit ans, comme pour les films porno et d’après les surnoms, il semblerait que bon nombre de mes comparses soient comme moi des adultes dans la pleine force de l’âge.

Related Posts with Thumbnails

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *