Des progrès en langues

Depuis que nous sommes passés au français avec Pumpkin, cette dernière a fait des progrès visibles à l’oral. Peut-être aurait-on dû commencer plus tôt à abandonner l’anglais entre nous mais le courage et la ténacité nous ont manqué: en effet, quoi de plus facile de continuer à parler la langue de shakespeare Mark Twain comme nous l’avons fait pendant 8 ans. Il reste encore des résistances surtout avec les auxiliaires et les temps qu’elle mélange mais elle devrait les assimiler avec le temps.

Je nous surprend même à avoir tous deux des intonations suisses (pas d’accent vraiment encore) alors que les enfants sont carrément passés à l’accent suisse des Franches-Montagnes dans leurs conversations en français et, plus drôle encore, dans leurs conversations en anglais.

Related Posts with Thumbnails

2 thoughts on “Des progrès en langues”

  1. il est certain que si elle habite en Suisse , il vaut mieux quelle sache parler en français avant toute chose , c’est pour elle une question de liberté , de pouvoir se débrouiller toute seule sans avoir besoin d’un traducteur à ses côtés ; Je suis bien placée pour le savoir , je suis une vietnamienne et infirmière travaillant dans un hôpital français , je vois des problèmes tous les jours avec les patients étrangers ne parlant pas français , c’est très frustrant pour les 2 côtés ……
    je lis vos 2 blogs régulièrement et je trouve votre épouse très courageuse parce qu’elle est loin de sa propre famille et en plus ne parle pas le français , il faut vite y remédier ….

    Je vous souhaite une bonne semaine

    Nghi , j’habite à clermont ferrand en Auvergne

  2. Ben justement, elle parle le français et son français s’améliore. Elle peut avoir une conversation avec n’importe qui du moment où elle n’est pas trop spécifique. Elle se débrouille avec les médecins, avec les institutrices, avec les gens au téléphone, avec les vendeurs, avec les voisines.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *