Kadhafi et la Suisse

Kadhafi

Le torchon brûle en ce moment entre la Suisse et la Libye après que le fils de Kadhafi, Hannibal ait violenté ses domestiques.  Le dernier épisode est la demande à l’ONU du dictateur du démantèlement de la Suisse et la répartition de ses régions linguistiques entre la France, l’Allemagne et l’Italie.  L’organisation lui a bien sûr répondu par la négative: «Aucun membre de l’ONU ne peut menacer l’existence ou la souveraineté d’un autre Etat membre» mais rien n’empêchera le dirigeant libyen d’en faire à sa tête à la tribune de l’ONU.

Les clowneries libyennes pourraient prêter à sourire si deux otages suisses n’étaient maintenus en captivité par le régime et que celui-ci ne réclame une rançon en plus des excuses officielles de la Suisse.

Après 40 ans de pouvoir, rien ne semble empêcher le dictateur libyen d’en faire à sa guise mais une chose est sûre, la Suisse survivra à (aux) Kadhafi.

Related Posts with Thumbnails

3 thoughts on “Kadhafi et la Suisse”

  1. Oui, la Suisse survivra, mais au prix de combien de braderies, d’excuses indues, de contrition inutile ? Je suis la première à penser que celui qui cède est sans doute parfois le plus intelligent. Mais il ne s’agit pas de céder, il s’agit de maintenir la barre en face d’un régime despotique et fantoche. Quand je vois certains chefs d’état européens participer aux réjouissances libyennes, j’ai honte.

  2. Frédé: c’est fou comme le pétrole rend sourd et aveugle.
    Arpenteur: très bien résumé et avec humour par dessus le marché.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *