Coût de la vie en Suisse

Voici un lien Eurostat intéressant d’un de mes liens, Un Français en Norvège, qui est très révélateur du coût de la vie en Europe. Il habite en Norvège (l’un des autres pays non membres de l’UE), pays à haut coût de la vie comme le prouvent les prix des biens et services à la consommation avec un indice de 139 par rapport à la moyenne de ceux de l’UE mais comme il le dit si bien, la différence des salaires compense largement la différence de prix.

Qu’en est-il de la Suisse? Avec un indice de 130, nos prix se situent un peu en dessous de la Norvège mais largement au dessus de la moyenne de l’UE. On est surpris par les prix du tabac, de l’alcool, de l’électronique et des voitures, moins chers que dans l’Union alors que nos salaires sont largement supérieurs (enfin celui des autres habitants suisses ;-)).

L’école en Suisse

Une des raisons de venir s’installer en Suisse a été la répution des écoles du pays.  J’étais déjà persuadé à l’époque que nos enfants bénéficieraient des avantages de ce système éducatif.  L’éduction étant un domaine réservé des cantons, il serait donc plus juste de parler de l’école dans le Jura.

Je donnerai donc l’exemple de ma fille qui a commencé cette année l’école primaire jurassienne qui est très révélateur.  Certes, il y a bien ce point noir sur lequel je ne reviendrait plus mais que d’avantages autrement: les horaires sont réduits à des demi-journées pour que les élèves puissent s’adapter sans trop de soucis à leur nouvel environnement primaire.  Les heures sont réparties entre deux enseignantes plus spécialisées dans leur domaine alors que le nombre d’élèves se limite à une quinzaine.

Les activités purement scolaires sont complétées par d’autres activités d’éveil:  les enfants bénéficient d’une initiation à la musique obligatoire, ce qui pour moi est incroyable lorsque je pense qu’en France, je commençais à souffler dans ma flûte qu’au collège et sans conviction. Pour une plus profonde initiation, notre fille suivra une heure par semaine facultative supplémentaire.

L’école propose également une seconde activité facultative: une heure par semaine d’aide aux devoirs pour apprendre aux bambins à apprendre.  Cette activité vient complèter l’éduction visuelle obligatoire qui éduque la faculté d’observation.  J’en reste baba.

En plus de l’éducation physique, notre fille ira également à la piscine quelques semaines tout comme elle pourra s’exercer, ô merveille, au patinage sur glace!

Du côté financier, on peut se féliciter que toutes ces activités n’exigent aucune dépense supplémentaire.  Déjà nous avons été surpris que les fournitures étaient totalement fournies par l’école.  Je pense que le canton est attaché à une égalité des chances et qu’il a, de ce fait, éliminé tout ce qui peut entraver l’épanouissement de l’enfant.

Pour finir sur un symbole extraordinaire, je relate la joie de ma fille, rentrant de son premier jour d’école et me brandissant fièrement une gomme donnée par l’établissement à chaque élève pour qu’il puisse l’utiliser à la maison…Qui dit mieux?

Le Chant du Gros 2009

Les années passent marqués par de réguliers rendez-vous comme le festival du Chant du Gros qui aura lieu les 10, 11 et 12 septembre.  Cet évènement a beau se passer au milieu des Franches-Montagnes au Noirmont, il attire aussi bien les Suisses que les Français ou les Allemands venus y chercher de la musique et de la boue.

Cette année, les organisateurs ont réussi un coup de force en présentant Deep Purple.

Chant du Gros 2009

Apocalypse – La 2ème Guerre mondiale

Apocalypse -La 2ème Guerre mondiale est une série de six épisodes de 52 minutes, à ne pas manquer qui commence ce soir sur la TSR 2. Le documentaire est un témoignage poignant filmé à travers le regard de ceux qui ont vécue sur ce qui fut le pire conflit du XX ème siècle.
Constitués uniquement d’images d’archives et d’une bande son nettoyés, la série est également disponible en DVD. Pour plus de renseignements, un site lui est consacré.

Où sont les mûres?

Il parait que c’est le moment de cueillir des mûres qui abondent dans notre région.


Nous quittons donc notre village pour prendre un peu de  hauteur.


Nous emportons avec nous notre panier car c’est sûr, on va en ramener des kilos et s’économiser un tas de fric en mûres qui sont vendues à presque 6 CHF les 250 grammes en supermarché.


Les mures se trouvent au bord des bois.  Nous sommes donc sur la bonne piste le long de ce chemin bordé d’un vieux mur de pierres sèches.


Chacun regarde à gauche et à droite.


Les voilà enfin, mais quelle déception: il faudra attendre au moins deux semaines avant de pouvoir les déguster.  On repassera.


En attendant, on peut profiter du reste de la ballade.


…Et des couleurs de la nature.


Un âne nous barre le chemin, bien décidé à recevoir son lot de caresses.

Ce dont les enfants ne se sont pas privés.


…sous le regard indifférent des vaches


Au loin, on aperçoit les éoliennes que nous avions visité ce printemps.


Il n’y a pas que des marcheurs dans les Franches -Montagnes.


Il y a également une multitude de fleurs et de baies qui colorent notre paysage.

Canton du Jura: absence de la séparation de l’église et de l’Etat

Le canton du Jura ne respecte malheureusement pas le principe de séparation de l’église et de l’Etat.  En regardant de plus près les cours de ma fille, je me suis rendu compte qu’il y avait un cours sur les religions et que ce cours, pour la première fois était obligatoire alors que jusqu’à présent il y avait un droit de renonciation.  Quelle est la raison invoquée pour ce recul?  Un simple changement d’intitulé:

Le canton du Jura a décidé que:

L’enseignement de l’histoire des religions demeurera une discipline spécifique à l’école primaire, alors qu’elle continuera d’être intégrée dans les sciences humaines à l’école secondaire. Le Gouvernement a pris cette option, qui s’inscrit dans le prolongement de la modification de la loi scolaire par le Parlement. La loi remplace la notion d'”enseignement de l’histoire biblique et religieuse conforme aux principes du christianisme” par “l’enseignement de l’histoire des religions, avec un accent particulier sur l’histoire du christianisme”. Dans ce nouveau cadre légal, le principe du droit à la renonciation au cours concerné est supprimé dans l’ordonnance portant exécution de la loi scolaire.
Tenant compte du considérant de la Cour constitutionnelle, qui avait été saisie sur ce point, le Gouvernement veillera à la remise de matériel didactique adéquat et à la mise en place d’une formation appropriée des enseignants. Il s’agit en particulier d’assurer que l’enseignement de l’histoire des religions soit fondé sur le respect des principes de neutralité confessionnelle. En outre, une plaquette d’information situant le nouveau contexte de l’enseignement de l’histoire des religions et présentant le profil des moyens d’enseignement concernés sera réalisé à l’attention des parents.

Bref, rien ne change dans le fond, juste la forme est maquillée pour que les jurassiens athées, agnostiques ou appartenant à d’autres religions que le christianisme soient mis devant le fait accompli, l’école tenant le rôle partial de suppôt des religions chrétiennes.

Autant vous dire que je suis déçu, en colère mais pas résigné. J’ai d’une part envoyé des courriels à qui de droit pour me plaindre. Une telle partialité ne peut être tolérée et décision a été faite par la famille de changer de canton dès que possible pour des cieux plus laïcs.

Des suggestions?

Trois jours par semaine

J’ai repris le boulot aujourd’hui mais ce n’est que demain que je commencerai l’école d’horlogerie en cours du soir. Mais que suis-je donc allé faire dans cette galère-là? Et trois jours par semaine en plus, à me payer 12 heures par jour d’horlogerie (boulot+école). Inutile de vous dire que la fréquence des billets va durement s’en ressentir.

Un jour alors pourrais-je monter et peut-être me payer cette superbe Cuervo y Sobrinos Historiador Chronograph.

Cuervo y Sobrinos Historiador Chronograph

Fin du topless?

Alors que les Françaises remettent le haut, il reste des affiches qui ne comprennent décidément pas la tendance comme on peut en voir à même la rue!  J’aime cette tendance à un peu plus de pudeur de la jeune génération.  Il ne reste plus qu’à convaincre les petites vieilles que le monokini, ce n’est plus un symbole de libération, qu’on a largement dépassé ce stade du combat féministe et que de toute façon, les gens ne sont pas enchantés à la vue de nichons plats, tombants et frippés.  D’autant plus qu’il y a d’autres combats à mener, comme contre cette nouvelle tendance à vouloir porter un burkini, nouvelle invention vestimentaire musulmane (entre autres) d’asservissement de la femme.

topless

Related Posts with Thumbnails