Deni de démocratie dans les médias

L’Union européenne m’apparait de plus en plus comme le mastodonte qui ne respecte plus les opinions contraires à celles des commissaires européens et ce, avec la complicité des médias.  J’en veux pour preuve non seulement le dédain du non des Français au référendum de 2005 par le passage en force par la voie parlementaire et maintenant voilà que le dernier débat politique de l’émission  “Mots Croisés” de la chaîne publique France 2 sur les prochaines élections européennes ne réunit que les anciens partisans du “oui”, de gauche comme de droite, snobant tous les partisans du “non”.

Et ce n’est pas faute d’avoir essayé.  Nicolas Dupont Aignan, l’un des rare à être intervenu en duplex se fait fort de dénoncer cette mascarade anti-démocratique.  Précisons qu’il a proposé en vain à France 2 de se joindre aux invités.  L’Union européenne n’est pas démocratique quoiqu’on en dise, loin des peuples, de leur décision et de leurs préoccupations à l’image de José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, non élu et candidat à sa propre succession cette année.

C’est sans regret que j’ai payé ma redevance en Suisse car au moins, à la télé suisse, on invite tout le monde et les journalistes posent généralement les questions qui dérangent.

Le communisme en Suisse

C’était bien la peine de s’installer en Suisse pour goûter aux joies du communisme.  Si vous habitez dans un immeuble comme nous, vous vous rendrez vite compte que celui-ci comporte une buanderie avec un lave linge pour tous et que l’on se partage tout le long de la semaine à tour de rôle (notre tour est le lundi après-midi).

Bah, il n’y a pas de quoi fouetter un chat me direz vous, mais voilà que cette année, le proprio nous a attribué un lopin de terre pour y faire pousser nos légumes, chose qui a réjoui Pumpkin qui s’est empressée de s’attribuer cette tâche.  Pumpkin en profite pour avoir des brins de causette avec les voisins autour de ces frêles pousses qui commencent à sortir de terre et qui captivent toute l’attention d’une bonne partie des habitants de l’immeuble.

Enfin, nous avons aujourd’hui testé pour la première fois depuis notre arrivée le barbecue commun, bien utile à nous, pauvres que nous sommes et qui à permis à nos papilles de se souvenir du goût particulier de la viande cuite à la braise.

Comme quoi, la Suisse est souvent très différente des clichés; il y existe des îlots de vie communautaire dans un océan libéral.

Fin de semaine à Strasbourg

Les quatres jours de l’Ascension ont été mis à profit pour visiter Strasbourg, notre ancienne adresse en France. Nous aimons retrouver les lieux qui nous sont familiers et les changements de cette ville en constant mouvement.
Que dire de nos impressions? L’ajout de bassins d’eau à la place Kléber n’est pas une réussite ou tout du moins est-ce l’impression que l’on a en voyant l’eau jaunâtre les remplir à cause d’un problème de filtrage.

Je n’ai pas perdu la main à conduire dans le trafic strasbourgeois et je trouve toujours mes places de parking gratuites mais j’ai pesté contre cet automobiliste du 78 qui m’a doublé par la droite (heureusement, j’avais repéré son jeu et anticipé sa conduite dangereuse).

En parlant de voitures, je suis impressionné par la rapidité de la mise en place des nouvelles plaques d’immatriculation.

Sinon, je regrette de ne pas avoir pris de photo du nouveau quartier de rivetoile dont nous avons visité le centre commercial.  Je trouve que c’est une réussite, surtout à l’extérieur par la mise en valeur des rives.

Je vous laisse quelques photos de lieux connus des Strasbourgeois(es).

 

strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg
strasbourg

Billag

J’ai eu la mauvaise surprise de recevoir une facture de billag il y a environ un mois. Billag (Bill A.G.? Dans ce cas elle serait la bien-nommée), est l’entreprise chargée de récolter la redevance télé en Suisse mais dont le rôle est de plus en plus contesté au vu de ses coûts de fonctionnement.

Quoiqu’il en soit, je paierai la facture (salée) correspondant à mes deux premières années en Suisse.  Je veux donc en profiter pour prévenir le nouvel expat de ne pas laisser trainer les choses et de bien s’inscrire aussi vite que possible et de faire bonne provision pour ne pas avoir de mauvaises surprises.


Billag – Météo
envoyé par Elite6. –

L’étang de la Gruère

Vous aurez remarqué que les billets se font plus espacés en ce moment mais il se trouve que je suis un peu débordé en ce moment. Le long week-end de quatre jours va donc me faire beaucoup de bien. J’en profite donc pour poster notre sortie de dimanche à l’étang de Gruère dans les Franches.
Mettez vos lunettes de soleil et suivez-nous.

étang de la Gruère
Dès que nous quittons notre village nous sommes saisis par les étendues jaunes que forment les inombrables fleurs de pissenlits.

étang de la Gruère
Elles sont particulièrement drues cette année.

étang de la Gruère
Un dernier regard à notre village au loin. Souvent, Pumpkin et moi avons du mal à nous persuader que nous vivons dans un pareil endroit, que toute la féerie qui nous entoure fait partie de notre quotidien.

étang de la Gruère
étang de la Gruère
étang de la Gruère
Les enfants ont bien marché les 4 heures. Je suis fier d’eux: nous les avons habitués à être plus robustes sans se plaindre.

étang de la Gruère
Le ciel s’est joint dans le concert de couleurs.

étang de la Gruère
étang de la Gruère
Nous avons pris notre pause casse-croûte à même le sol sur le chemin. Il n’y avait aucun danger d’être dérangés.

étang de la Gruère
étang de la Gruère
Enfin l’entrée de l’étang. L’endroit est l’un des lieu naturel les plus visités du Jura et l’on vient de loin comme l’attestent les plaques d’immatriculation des voitures des cantons de Berne, Soleure ou Zurich.

étang de la Gruère
L’endroit est propre et bien aménagé pour que nos pieds ne s’enfoncent pas dans la tourbe.

étang de la Gruère
Cette couleur jaunâtre n’est pas du à une quelconque pollution; c’est tout simplement une accumulation de pollen.

étang de la Gruère
étang de la Gruère
étang de la Gruère
étang de la Gruère
étang de la Gruère
Nous n’avons effectué qu’un seul tour du lac et c’est bien suffisant. Je ne comprends pas ces gens qui viennent en voiture pour en faire plusieurs fois le tour avant de rentrer alors qu’ils pourraient marcher dans les alentours. Nous, nous détestons en général revenir par un même chemin.

La garde pontificale suisse

La Suisse n’est pas complètement neutre: depuis plus de cinq siècles- 503 ans exactement- le pays autorise des contigents de jeunes gens servir dans la plus petite armée du monde: la Garde suisse du Vatican.

 
garde pontificale suisse
 

Pour faire partie de cette armée: le futur engagé doit remplir 8 conditions:

1- Etre citoyen suisse (un peu normal dans la Garde suisse).

2- Etre catholique

3- Avoir bonne réputation

4- Avoir accompli l’école des recrues (le service militaire suisse)

5- Etre âgé de 19 à 30 ans

6- Mesurer au moins 1m74

7- Etre célibataire

8- Avoir terminé avec succès un apprentissage ou une école secondaitre du deuxième degré

La future recrue doit prêter serment de fidélité.  La plupart du temps, ce serment se fera en allemand (langue officielle de la Garde suisse) mais peut se faire en français ou en italien, selon la langue principale de la future recrue.  Il est d’ailleurs amusant de savoir que dans la pratique, les gardes parlent principalement le suisse allemand.

En français le serment est le suivant:

« Je jure de servir avec fidélité, loyauté et honneur le Souverain Pontife [nom du Pape] et ses légitimes successeurs, ainsi que de me consacrer à eux de toutes mes forces, offrant, si cela est nécessaire, ma vie pour leur défense. J’assume également ces engagements à l’égard du Sacré Collège des cardinaux pendant la vacance du Siège apostolique. Je promets en outre au commandant et aux autres supérieurs respect, fidélité et obéissance. Je jure d’observer tout ce que l’honneur exige de mon état. »

Enfin, en saisissant le drapeau de la Garde, il ajoute:

« Moi, [nom de la recrue], je jure d’observer loyalement et de bonne foi tout ce qui vient de m’être lu. Aussi vrai que Dieu et nos Saints Patrons m’assistent.»

Pour plus de renseignements, le site web du Vatican inclue une section consacrée à la Garde suisse.

Sortie à Montreux

Montreux
En route vers Montreux. Dans le train entre Lausanne et Montreux, on peut observer le lac Léman qui semble s’étaler juste au bord de la voie alors que se dressent les Alpes.

Montreux
Nous arrivons à la gare de la ville.

Montreux
La première chose qui vous impressionne sont la propreté des lieux, la verdure dans les rues et les styles des bâtiments.

Montreux
Art déco ou art nouveau? Je ne saurait le dire, néophyte que je suis.

Montreux
L’odeur qui plâne dans les rues nous a également immédiatement saisie: une odeur de restaurant qui a eu raison de notre envie de visiter la ville sur le champ: il nous fallait d’abord nous restaurer.

Montreux
L’odeur délicieuse nous a même suivie dans cette petite ruelle.

Montreux
Voilà que nous arrivons sur ce que j’appellerais la riviera de la ville qui prend un petit air de Monaco avec ses petits palmiers, son opulence ostentatoire …

Montreux
…et bien sûr le lac.

Montreux
Montreux
Sur la droite se trouvait une statue qui m’a intrigué: je n’ai pas pu répondre à l’insistance des enfants qui n’arrêtaient pas de me demander ce qu’elle représentait.

Montreux
Montreux
Montreux
Par contre, au loin se dressait une autre statue connue en face de ce qui ressemble à une barque suspendue mais qui est en en fait un petit promontoire qui permet de se reposer au-dessus de l’eau.

Montreux
Montreux
Devinez l’identité de cet amoureux de Montreux qui a habité la ville (parmi d’autres).

Montreux
La promenade commence à se remplir de monde: c’est un lieu agréable plein d’arbres…

Montreux
Montreux
Montreux
…Et de fleurs…

Montreux
…Beaucoup de fleurs.

Montreux
Peut-on imaginer un lieu plus enchanteur? Si j’avais l’occasion d’y vivre, je signerais sans hésiter.

Montreux
Montreux
Je n’ai pas besoin de vous expliquer pourquoi.

Montreux
Montreux
Nous avons eu la surprise d’apercevoir le château de Chillon au loin. Si j’avais su qu’il était aussi près nous aurions organisé un visite mais il était déjà tard et temps de retourner au centre ville.

Montreux
Même le casino se situe au bord du lac.

Montreux
Montreux
Montreux
Montreux
Montreux
Montreux
Montreux
Nous ne sommes pas allés plus loin que ce petit port mais la prochaine fois, nous en verrons plus, c’est promis!

Montreux
Montreux
Même le centre ville est fleuri, c’est un régal pour les yeux. Les lieux sont malheureusement prohibitifs: nous avons vu une annonce d’appartements dont les prix commençaient à près d’un million de francs suisses (probablement pour un studio). Il ne me reste plus qu’à gagner au loto.

Montreux
Montreux
Nous devrons également emprunter le bâteau pour nous rendre en France la prochaine fois.

Montreux

Quel avenir pour les Jura?

L’AIJ (Assemblée Inter-Jurassienne) prend l’avenir des Jura avec des pincettes au vu des passions entourant cette question.  Tout reste ouvert: soit un super canton du Jura regroupant le canton du Jura et le Jura bernois à 6 communes (un district deviendrait une commune) et avec pour capitale Moutier, soit le “statut quo +” pour avec plus d’automie pour le Jura bernois vis-à-vis de Berne.

Pour ma part, je suis favorable à un grand Jura mais je suis beaucoup plus réservé pour les super communes; la rationnalisation a ses limites.  Dans tout les cas, c’est le peuple qui tranchera, comme toujours.

Related Posts with Thumbnails

Blog d'un Français de retour en France après deux expatriations