Ni vu, ni connu

Vous êtes haut comme trois pommes et vous venez de découvrir du jus de fruit frais dans le frigo et comme vous avez soif, vous décidez d’étancher votre soif en vous servant un bonne rasade. Malheur! Vous vous rendez compte que vous avez perdu le bouchon.
Que faire? Vous commencez à paniquer parce que vous n’avez pas demandé l’autorisation de vous servir et que sans bouchon, vous êtes cuit, fini. Quelle pénible début de carrière de chapardeur!

Mais voilà qu’apparaît la solution: vous vous saisissez du bouchon du A Mano Primitivo 2007 que vos parents ont fini hier soir et ô miracle, il correspond (suffisamment) bien pour refermer le pack de jus.

ni vu, ni connu

Ni vu, ni connu!

Related Posts with Thumbnails

8 thoughts on “Ni vu, ni connu”

  1. Bien essayé! Dans le genre ni vu ni connu, j’avais essayer de scotcher les cheveux de ma frange que j’avais coupés avec des ciseaux volés… c’est bizarre, mais mes parents ont tout de suite découvert ma tentative de supercherie, je ne vois toujours pas pourquoi 😛

  2. Tes parents ont-ils pris des photos? J’imagine la scène…Quelle imagination, ces enfants! 🙂

  3. Trop mimi… Difficile de sévir, quand on voit ces trésors d’imagination :o).
    Petite fille, je me souviens être restée seule quelque 1-2 h le soir, parfois, avec mon petit frère, pendant que mes parents étaient à la messe (soupir) le dimanche soir avec ma grande soeur. Avec mon frère, on buvait du vinaigre à la bouteille (miam, on adorait et on n’a jamais été malades) puis on remplaçait la quantité prise avec de l’eau (un bon quart de litre, je pense). On n’a jamais été inquiétés, et j’ignore si mes parents savaient :o)

  4. Frédé: bigre, un quart de litre de vinaigre! Je me demande si du vin n’aurait pas été meilleur. 🙂
    Anne: en tout cas ça fait de sacrés souvenirs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *