Allocations chômage d’un frontalier en Suisse

Vous êtes frontalier qui réside en France et qui travaille en Suisse.  En cas de licenciement, vos allocations chômage dépendront du type de chômage.

En cas de chômage total, les allocations chômage seront perçues en France (pays de domicile) et se monteront à 57,4% de votre salaire annuel moyen.  Il vous faudra également effectuer quelques démarches administratives: 

– En Suisse:  vous devez obtenir une ” attestation d’employeur” remplie auprès de votre employeur et vous rendre avec cette attestation dans une caisse de chômage suisse afin de remplir le formulaire E 301 qui vous servira à l’inscription aux ASSEDIC en France.

– En France: vous pouvez, dès l’annonce de votre licenciement, vous inscrire au Pôle Emploi.

En cas de chômage partiel (réduction du temps de travail), vous percevrez les indemnités de la Suisse (80% de la perte de gain) et vous n’aurez aucune démarche à effectuer.

Related Posts with Thumbnails

4 thoughts on “Allocations chômage d’un frontalier en Suisse”

  1. Pas mal, cette info. Je dois dire que même en travaillant pour l’assurance-chômage, il y a toujours des subtilités que j’ignore/je découvre. En l’occurrence, que le chômage dû à une réduction de l’horaire de travail est dû par la Suisse (mais dans ce cas, c’est à l’employeur de présenter une demande auprès de l’autorité cantonale, comme le stipule le lien ci-après http://www.guidechomage.ch/guide.asp?NoChapitre=17 ). Le ste http://www.guidechomage.ch est d’ailleurs une mine d’infos.

    Bon début de week-end, yes!!!! On y est arrivés :o)

  2. Oui, le taux de chômage augmente et le chômage partiel lui emboîte le pas… Si tu travailles dans l'horlogerie, toutefois, malgré la récession, il semble que cela n'aille pas si mal. On voit peu de monde inscrit au chômage venant de cette branche d'activité. Peut-être que dans le canton de Neuchâtel ou du Jura, la situation est différente ? Nous avons ceci dit la Vallée de Joux qui pourrait être touchée, mais étant donné le fort taux de frontaliers, la situation nous échappe puisqu'ils s'inscrivent dans une ANPE…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *