L’Impartial annoncerait-il la fin de la crise?

Il y a deux journaux en vente dans les distributeurs du village. L’un, le matin est un journal national et l’autre, l’Impartial est un journal de La Chaux-de-Fonds qui couvre l’Arc jurassien en général. Le distributeur de ce dernier est bien situé: juste en face de la gare, sur mon trajet quasi-quotidien.
Ceux qui sont habitués à ce genre de distributeurs, savent qu’il disposent d’un imprimé avec un titre principal accrocheur qui facilité la vente et pour le samedi, pas besoin vraiment de titre accrocheur: ils se contentent de mettre le nombre d’offre d’emploi.

Je me rappelle que la première année où nous nous sommes installé ici, alors que l’économie était en pleine euphorie, le nombre d’offres d’emploi qu’ils imprimaient dépassait allègrement les 200 pour se rapprocher des 300 et que disons les 4/5 ème concernaient l’horlogerie. L’économie étant ce qu’elle est, l’offre s’est considérablement réduite et le chiffre des malheureux feuillets du samedi dépasse rarement la petite quarantaine.

Mais voilà qu’aujourd’hui, le quotidien affichait fièrement 107 offres; serait-ce le début de la fin de la crise? Bon, je vous l’accorde, c’est un peu tiré par les cheveux et qu’en matière économique, ce procédé a autant de valeur que la consultation de marmotte pour annoncer la fin de l’hiver. On se rassure comme on peut non?

La population suisse atteint 7 700 200 habitants

La population suisse a cru de 106 700 habitants (+ 1,4%) en 2008 pour se situer à un peu plus de 7 700 000 habitants au 1er janvier 2009, ce qui constitue un record historique en 45 ans.  Les chiffres concernent les Suisses et les étrangers (les migrants comme on les appelle ici, ça sonne moins péjoratif qu’immigrés) et ce sont bien ces derniers qui contribuent à l’essentiel de la hausse (85%).

Quant au nombre de naissances, il a augmenté de 3,2% passant de 74 500 en 2007 à 76 900 en 2008.  Tous les cantons ont connu une croissance, la palme revenant au canton de Vaud (+2,5%)  alors que les cantons d’ Appenzell Rhodes-Extérieures et de Neuchâtel ferment la marche avec +0,3%.

Et chez nous?  Le canton du Jura s’en sort avec un honorable +0,7% avec 500 habitants en plus et atteint 70 000 habitants.

La Suisse, paradis des enfants

Depuis notre arrivée en Suisse, j’ai vraiment l’impression que la Suisse est une ressource permanente pour le développement des enfants.  Non pas que mon enfance fut malheureuse, loin de là, mais comparée à ce que vivent mes enfants, il n’y a pas photo.

Ma grande, par exemple, après l’école va souvent chez sa copine dans le village voisin voir les chevaux et autres animaux de la ferme et si la route devient vraiment impraticable pour cause de neige, pas de problème: le papa les emmène sur son camion équipé d’un chasse-neige.  Aujourd’hui, elles se sont éclatées sur les pentes de neige et ont testé le télébob (la version bob du téléski) du village.

Hier, tous les trois ont participé au Baitchai des enfants en allant avec les autres bambins de leur âge faire le tour du village vêtus de blanc et récolter de nombreuses friandises.  Le mois prochain, ils iront voir au cinéma “Ponyo sur la falaise” gratuitement grâce à une invitation l’émission POP-CORN de la TSR et de la Lanterne Magique.

Baichai des enfants
Baitchai des enfants

 

La liste n’est pas exhaustive mais je ne m’en tiens qu’à l’actualité.

Que faire si LinkLift me contacte?

LinkLift a contacté Frog You pour proposer leurs services. C’est une régie publicitaire qui permet pour un blog (éditeur) de vendre des liens et de gagner de l’argent sur Internet. En creusant un peu, je suis tombé sur deux sons de cloches: les uns trouvent le principe peu rémunérateur (quelques euros par lien) et en plus dangereux car ils craignent que google n’aime pas ça. Et si google ne vous aime pas, vous êtes mort!

LinkLift

D’autres pensent que le principe ne déroge pas aux tables de la loi google et que la méthode est donc valable.  Pour ma part, j’en appelle à toi, ô Internet geek pour me donner ton avis …avisé.  En tout cas, j’aime que Frog You attire l’attention.

Les sauvages du Noirmont

C’est en ce moment la saison des carnavals en Romandie. Nous nous sommes rendus au carnaval du Noirmont comme l’année dernière mais moi, je n’étais intéressé que par les sauvages du Noirmont.

Les sauvages

Pour ceux qui ne les connaissent pas, le spectacle de cette masse d’épineux pourrait sembler étrange mais les sauvages sont bien connus dans les Franches.  Ils ont même leur propre sortie du soir.

Les sauvages

Ils se choisissent une victime homme ou femme à laquelle ils font sa fête.  Voyez avec quelle rapidité ils se saisissent de leur proie.

Les sauvages

Quel horrible sort!

Les sauvages

Vous n’avez rien vu?  Laissons-les s’approcher…

Les sauvages

Visages hideux marqués par des heures de libations et cloches pour annoncer leur venue…

Les sauvages

Des êtres à peine humains vous dis-je!

Les sauvages

Une autre victime!  Cette fois, c’est une jeune donzelle, leur proie préférée.  Voyez ses pieds qui dépassent alors qu’ils la plongent dans un bain de confetti.

Les sauvages

Une scène d’une violence insoutenable.

Les sauvages

A peine remise de ses émotions, elle se remet à les filmer, la bougre.  Longue vie aux sauvages et à leur tradition!

Nazar Pizza & Kebab à Delémont

Nous avons découvert Nazar la première fois que nous avons visité Delémont, la capitale du canton du Jura.

Nazar Kebab Pizza restaurant

Le restaurant a l’avantage de se situer juste à côté de la gare, quai de la Sorne 24; il est donc pratique pour souper juste avant de prendre le train du soir vers les Franches-Montagnes.

Nous y prenons toujours des Döner kebab, comme on le faisait de temps en temps en France. Mais chez Nazar, je dois dire que c’est une toute autre histoire. C’est tout simplement délicieux: la sauce, le pain légèrement croustillant, les légumes. Bref, nous n’avons jamais mangé de meilleur Döner kebab et encore, on ne parle pas des frites et du café.

Nazar Kebab Pizza restaurant

Maintenant, à chaque fois qu’il nous arrive de passer par Delémont, nous ne manquons pas de nous rendre dans cet endroit; c’est comme devenu une sorte de tradition familiale. Apparemment, nous ne sommes pas les seuls à apprécier le restaurant tant il est fréquenté.

Anges et Démons

Le CERN a défrayé la chronique l’automne dernier avec des expériences de collisions de particules pour reproduire les origines de l’univers. Les expériences ont été reportées pour cause de problèmes techniques mais une bonne part de la population dont beaucoup de scientifiques se sont alarmés de ce qu’ils considèrent comme des expériences d’apprenti-sorcier, craignant qu’elles ne finissent par créer un trou noir qui ne ferait qu’une bouchée de notre propre planète.

Je dois avouer que je suis de ces gens-là. C’est pourquoi je ne reste pas insensible à la sortie du prochain film de Ron Howard qui est l’adaptation au grand écran du roman éponyme de Dan Brown.

Anges et Démons

Sans révéler l’histoire, nous pouvons dire qu’elle est la suite du Da Vinci Code et qu’on retrouve Tom Hanks accompagné cette fois d’Ayelet Zurer et d’Ewan McGregor entre autres et que l’intrigue se déroule au CERN et au Vatican. Encore une belle promesse de fréquentation pour ces deux endroits!
Le succès est prévisible car le film joue sur la peur du public de cet étrange endroit qu’est le CERN ou des mots étranges qui y sont associés comme l’antimatière. Le CERN a tenu à faire la part de la réalité et de la fiction à l’occasion de la sortie prochaine du film et c’est passionnant. On y découvre par exemple que c’est bien le CERN qui a inventé le Web mais qu’il n’a pas inventé Internet.

La télé suisse est allée sur place pour voir comment le tournage a eu lieu.

Olten

Olten est la plus grande ville du canton de Soleure avec 17000 habitants environ. Elle a su préserver un centre ville historique pittoresque que l’on découvre une fois avoir traversé le vieux pont de bois (Alte Brücke) qui enjambe la rivière de l’Aar.

Olten

Olten

Les ponts de bois semblent être une spécialité suisse.  Le pont d’Olten est certes moins impressionant que celui de Lucerne mais il n’en constitue pas moins une prouesse technique.  Le premier pont datait de 1295 mais il n’existe plus de nos jours comme ses successeurs qui brûlèrent les uns après les autres.  Celui qui nous est visible fut construit en 1803.

Olten

Olten

Olten

Olten

Olten

Je vais en faire ma philosophie de la vie.

Olten

Froid

D’habitude, je ne souffre pas trop des températures matinales d’hiver mais ce fut une toute autre expérience ce matin.  J’ai pourtant parti plein d’entrain, sûr des -13°C annoncé par météo suisse, jusqu’à que j’atteigne la porte de mon immeuble.  Là, j’ai tout de suite senti ou ressenti plutôt des picotements anormaux et avant que je n’atteigne mon boulot à pied, j’avais les fesses gelées et j’était tout engourdi.

Plus tard, la radio annonçait que la température était descendue à -26°C le matin; les cartes de la météo sont vraiment trop approximatives avec un chiffre pour tout l’Arc jurassien!  Mais nous sommes encore loin du record de cet hiver détenu par la petite Sibérie de Suisse, La Brévine (NE) avec -32,5°C le week-end dernier.

Déjeuner, dîner, souper

Depuis que je vis en Suisse, je me suis habitué au trio des repas: déjeuner, dîner et souper alors que je viens d’une région qui, comme le français dis “central” où l’on utilise petit déjeuner, déjeuner et dîner.  Même mes collègues franc-comtois utilisent la première version.

Après quelques recherches sur ce qui me semblait une ineptie, je me suis rendu compte que ce trio était plus répendu qu’on le pense.  Outre la Suisse et de nombreuses régions françaises (plutôt dans le Sud), le Québec, la Belgique utilisent ce qui est cette version “historique” de nommer les repas.  En effet, au Moyen-Age, les gens déjeunaient le matin (du latin disjejunare, “briser le jeûne”), ce qui semble logique; ils dînaient en fin de matinée (du même mot disjejunare), ce qui semble un peu moins logique car pourquoi briser le jeûne une seconde fois? Et enfin ils soupaient vers les 6 heures du soir.  

Au fil des siècles, un décalage est survenu avec plus d’accentuation avec la version du français”central” à tel point que le terme “petit-déjeuner” a été introduit et maintenant que j’en connaît l’éthymologie, je dois avouer qu’il n’a pas beaucoup de sens.

Tourbograph “Pour le Mérite” de A. Lange & Söhne

La Suisse n’est pas le seul pays à produire des montres d’exception. J’en veux pour preuve la maison A. Lange & Söhne, vieille de plus de 150 ans et située dans ce qui fut jadis l’Allemagne de l’Est. Actuellement possession du groupe Richemont, la marque a été réactivée en 1990 après une interruption de quatre décennies pour des raisons politiques.

Tourbograph pour le mérite

A. Lange & Söhne nous dévoile pour cette année 2009 une merveille mécanique: le Tourbograph “Pour le Mérite” dont la principale originalité est de disposer d’une transmission fusée et chaîne reliant le barillet à une fusée et destinée à compenser la perte d’énergie du spiral en maintenant une force constante.

transmission fusée et chaîne
A elle seule, la chaîne est constituée de 636 composants!

Le Tourbograph “Pour le Mérite” est un chronographe avec fonction rattrapante avec un tourbillon et une transmission chaîne et fusée. C’est une édition limitée à 50 exemplaires platine (98 000 euros) et 200 exemplaires or rose (82 000 euros). La réserve de marche est de 36 heures, le nombre de composants est de 279 sans compter la chaîne.

Ma montre préférée présentée jusqu’à présent.

Related Posts with Thumbnails