10 cm

La neige est tombée avant-hier, 10 bons centimètres que tout le monde attendait. La veille, les services de la commune ont enfin planté les piquets, preuve du sérieux de la nouvelle vague neigeuse.


Chouette, enfin la neige pour notre plaisir après la classe!


Et dire que toutes les feuilles ne sont pas encore tombées.


Les marcheurs d’automnes vont bientôt faire place aux skieurs d’hivers.
Les Franches-Montagnes mais également la plaine sont recouvertes. Il parait que dans les montagne alémaniques, c’est encore plus impressionant. Météo suisse parle d’un mois d’octobre historique dans les anales depuis le début des relevés.


Les marcheurs d’automne vont bientôt être remplacés par les skieurs.

Change entre le franc suisse et l’euro

change franc suisse euro

La crise ne fait pas que des malheureux. Depuis le mois de septembre, le franc suisse, monnaie refuge, ne cesse de gagner de la valeur face à l’euro, frôlant presque 70 centimes d’euro pour 1 CHF. Si cette situation est préjudiciable pour les exportations suisses (encore que face au dollar, le franc perd un peu de terrain), elle est une aubaine pour les frontaliers qui en deux mois ont gagné plusieurs centaines d’euros de pouvoir d’achat sans même avoir été forcément augmentés.
Je suis un peu jaloux de leur situation favorable car moi aussi j’aimerais me faire des couilles en or mais dans ma grande sagesse, je ne cèderai pas aux sirènes frontalières car, sur le long terme, la situation se renversera sûrement et aussi avantageuse que leur situation semble être à présent, elle peut tout aussi facilement devenir difficile si l’euro recommençait à remonter.

Un nouveau membre de la famille

On ne savait pas comment l’annoncer mais il le faut bien. La famille s’agrandit d’un membre: on a déjà décidé de son prénom: Emmie.

Donc

 

 

 

Voici

 

 

 

sa

 

 

jolie frimousse

Emmie

Emmie

Cela ne fait même pas une heure qu’elle est chez nous mais déjà elle s’est bien adaptée à son nouvel environnement et aux enfants. Elle est en train d’explorer tout l’appartement de fond en comble. Alors, vous en pensez quoi? Précisons qu’elle était gratuite.

Le train passe, la caravane passe


Prenez des vaches dans un pré par une fin d’après-midi.


Certaines d’entre elles ont-elles vu ou entendu le fermier? En tout cas leurs beuglements attirent les plus éloignées vers l’entrée du pâturage.


Leur impatiente attente commence mais il faut bien attendre le passage du train qui est sur le chemin de l’étable.


Une fois le train passé, la troupe s’ébranle vers le bas de la colline pendant que le paysan installe une clôture provisoire qui la guidera sur le passage à niveau.


On étale un peu de paille sur la voie, histoire de ne traumatiser personne.


Ca bouchonne un peu mais ça passe.


Voilà, les vaches sont passées et se dirigent vers l’étable. Le jeune fermier court pour prendre la tête du convoi et s’assurer de la bonne marche du retour.

Crise ou pas crise horlogère?

Il est encore trop tôt pour savoir si la crise financière mondiale aura de véritables répercutions sur les grandes marques horlogères suisses car l’univers du luxe échappe normalement aux soubresauts économiques.
leblogdesmontres.fr penche résolument pour l’affirmative, se demandant si la crise était endogène ou exogène (ouah, j’en apprends des nouveaux mots tout beaux).  Et pourtant, les chiffres sont : les exportations horlogères sont en hausse de 15,1% par rapport au même mois de l’année dernière.

Quoiqu’il en soit, je veux participer à ma manière à la défense de la montre suisse (et de mon gagne pain) en rappelant dans un premier temps qu’une montre suisse entretenue dure indéfiniment en théorie et qu’elle représent un excellent investissement, sutout en cas de crise car elle ne pert pas de sa valeur.  Je rapellerai pour info que la montre d’Albert Einstein, une Longine de 1930 en or jaune estimée entre 28 000 et 30 000 francs s’est vendue pour la coquette somme de 596 000 dollars soit 687 000 francs (20 fois sa valeur).

Enfin, Frog You présentera régulièrement une vidéo sur l’industrie horlogère suisse et sur ses prestigieux modèles, juste pour vous faire découvrir le travail, la passion et l’exigence qui se cachent derrière chaque montre.

Première de la série: une Philippe Patek. Birth of a Legend.

Elevés en liberté

Il est dans notre village une troupe de poulets élevés en liberté sans restriction aucune. Ils traversent la rue pour trouver leur pitance, vont entre les voitures, se font courser par les gosses du village.

C’est quand même autre chose que les poulets élevés en batteries, hein? Qui dit mieux?

Débordé!

En tout cas moi, je ne ressens (pas encore) la crise. Comme la plupart des Suisses qui ne paniquent pas et ont toujours confiance à 80% en leur banque malgré les déboires d’UBS et réconfortés par des nouvelles assez réconfortantes sur la croissance dans le futur.
En somme, tout est une question de point de vue comme le suggère Y a pas le feu au lac.

Copains d’avant

En surfant sur copains d’avant, magie d’Internet, je suis tombé sur une photo de classe d’il y a ….30 ans!  Elle a été mise en ligne par une des élèves dont je ne me souviens plus honnêtement.  Mais sur cette photo, je peux vous citer le nom et le prénom de cinq personnnes qui m’étaient proches.

En voyant la photo, j’ai eu un choc émotionel en me revoyant si petit avec les copains d’avant dans nos habits de l’époque, la maîtresse, la cour de récréation de la “grande école” qui me semblait immense.

Ceux qui visitent ce blog me reconnaîtront sans peine (enfin je l’espère).  Vous pouvez essayer de deviner; je donnerai la réponse officielle dans 3 jours.

1978, séquence émotion:

Related Posts with Thumbnails