Les deux Goumois

Le Doubs sépare deux communes qui portent le même nom, Goumois.  A l’origine, ils ne formaient qu’un seul village que le Traité de Vienne de 1815 a séparé. De nos jours, les deux communes constituent un des points de passage entre la Suisse et la France mais les communes restent peu peuplées (200 habitants côté français et moitié moins côté suisse). Le Doubs et les paysages environnants attirent de nombreux touristes.


Le pont qui sépare les deux communes au dessus du Doubs.


Une maison sur la rive française


Le Rocher du singe (Suisse)


Les deux communes ne survivent que grâce au tourisme. Il y a bien longtemps que cette pompe à essence a dû servir pour la dernière fois. Toutefois, le Goumois suisse à l’avantage d’avoir un arrêt de bus qui le dessert, contrairement à la partie français, service public suisse oblige.


Des deux côtés, hôtels et restaurants offrent une vue unique sur la rivière.   Ici une terrasse en Suisse avec le poste de garde-frontière en activité; le poste français semble être fermé.

Découvrez aussi l’histoire passionnante du coin.

Related Posts with Thumbnails

5 thoughts on “Les deux Goumois”

  1. Kikikentucky, je n’y avais pas pensé. Je ne crois pas qu’ils se fassent la guerre cependant.
    Dr. Caso + Valérie, merci, vous allez me faire rougir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *