Bons baisers de Strasbourg

Après une semaine de vacances à Prague, nous passons encore une petite semaine à Strasbourg et je posterai notre voyage dès notre retour chez nous.

Pumpkin et moi avons profité de mes parents pour nous échapper sans les gosses pour aller au cinéma. Pour ce rare moment de liberté, nous sommes allés voir Bon Baisers de Bruges qui, d’après la caissière était le meilleur film du moment. Il avait l’avantage d’être en plus en VO pour Pumpkin.

Le film se situe à Bruges en Belgique comme le titre l’indique et permet à ceux d’entre nous qui n’avons pas visité cette ville (presque tous je suppose) de découvrir et de vouloir visiter cette ville. Les trois principaux personnages sont parfaitement interprétés par d’excellents acteurs: Colin Farrell, Brendan Gleeson et Ralph Fiennes. L’humour grinçant, omni présent, qui se mêle à la violence de l’action donne au film une atmosphère surréelle mais heureusement la trame qui reprend les thèmes de la mort et de la rédemption en opposition permanente justifie l’intérêt du film.

Moutons

Il n’y a pas que les chevaux et les vaches à peupler les verts pâturages suisses. On peut aussi croiser des moutons dont la curiosité naturelle ou plutôt un insatiable appétit permet une approche sans difficulté. Ces ovidés cornus sont de véritables tondeuses à gazon ambulantes; je les ai vu avaler frénétiquement une quantité incroyable d’herbe à un rythme largement supérieur à une vache ou un cheval.

Pas le moral le 14 juillet

Ce 14 juillet a été morne. Les collègues et moi n’avions pas vraiment la tête à travailler ce matin alors que 64 millions de Français faisaient la grasse matinée et que chacun attend plus ou moins ouvertement le début des congés. Dans quatre jours, nous partons pour Prague avec une petite halte sur Strasbourg. Le blog sera donc en vacances à ce moment. Je n’arrive pas à réaliser que bientôt nous marcherons dans les rues de la capitale tchèque.

Promenade aux Bois

Les Bois est le nom d’un village à l’extrémité du canton du Jura, aux portes du canton de Neuchâtel et dont la limite occidentale se termine par le Doubs et la frontière avec la France.

Un petit remontant avant de partir faire le tour du village.

Quand on est au sommet, on a plus que le ciel pour limite.

Que j’aime le Jura malgré son climat parfois rude. Cette rudesse n’est que la façade d’un paysage unique en Suisse qui sait se rendre attachant. Qui me croira si je dis qu’ici, les sapins sont différents d’ailleurs, comme le sont les fermes, les plantes et le ciel?

Traduction: Les Bois, les Franches-Montagnes, le Jura.

De vieux volets encore aux couleurs du canton de Berne alors que nous sommes dans le Jura. Le jeune canton n’a été créé qu’en 1979 après que trois districts aient voté leur séparation du canton de Berne

Connections

Pumpkin a trouvé une amie américaine qui vit dans le village d’à côté. Elles se sont rencontrées deux fois déjà et se sentent proches car elles partagent beaucoup de points communs: des enfants du même âge, des maris, tous deux français et qui tous deux travaillent dans l’horlogerie.

Je suis heureux pour Pumpkin d’avoir trouvé quelqu’un qui puisse briser son isolement; je me souviens de mon propre isolement dans l’Ohio et de ma joie de trouver un compatriote capable de parler français sans accent et de comprendre notre culture. Je n’étais plus un îlot isolé au milieu d’un océan d’indifférence.

Vacances horlogères

L’industrie horlogère est une des rares qui ferme totalement pour un période relativement longue durant l’été. La durée officielle, fixée par la Convention patronale est de trois semaines, mais la plupart sinon toutes accordent la quatrième semaine.

Quatre semaines d’un coup, c’est agréable; on peut s’organiser pour des vacances sans être stressé pour la prochaine rentrée alors qu’on n’est pas encore parti. Vu l’importance de l’industrie horlogère dans notre région, c’est toute l’activité économique qui soit s’arrête, soit continue mais avec un rythme nettement ralenti. Nous avons d’ailleurs reçu plusieurs brochures indiquant les dates d’activités de tous les commerces aux alentours.

En ce qui concerne les congés en général, je peux me considérer comme privilégié car non seulement j’ai mes cinq semaines, mais en travaillant légèrement plus chaque semaine, je bénéficie d’un sixième semaine déguisée. Ajoutez à ces congés une flopée de jours fériés (14 dans le canton du Jura) et vous comprendrez que socialement, finalement, nous n’avons pas grand chose à envier à la France.

J’oubliais, ajoutez la fête du village (qui existe dans tous les villages des alentours à ma connaissance) dans laquelle se trouve mon entreprise qui est également férié (si, si, je vous jure que c’est vrai).

Coup dur

Coup très dur pour la famille. La grande sœur des enfants, la première fille de Pumpkin qui vit avec son père ne viendra chez nous alors que tout était prêt pour l’accueillir et alors que le père a l’obligation de l’envoyer selon les accords de garde partagée.

Toute la famille est bouleversée. Autant dire que le père, qui a fournit comme excuse que le passeport de la fille était perdu apparaît plus immonde que jamais. Déjà il ne l’a pas envoyé cet hiver, ni l’été dernier lorsqu’il a fournit comme excuse que nous déménagions et qu’à ce moment nous n’avions pas de téléphone.

Je ne crois pas qu’il l’envoie un jour. La seule possibilité pour nous est d’aller en justice aux États-Unis, ce qui nous est financièrement impossible. La loi de l’argent règne.

Le père est le genre fermé sur l’extérieur, croyant comme pas mal de types là-bas qu’il n’y a rien de mieux que les USA et que ça lui donne le droit de cracher sur tout ce qui vient et pour notre cas va à l’extérieur, raciste, un vrai pecnot de base ou redneck, hillbilly comme on dit (vit) là-bas, dans son Tennessee profond.

Quel con!

Petit bonhomme a trois ans

Il y a quelques jours, petit bonhomme a fêté ses trois ans.

Petit bonhomme a du souffle: il n’a pas dû s’y reprendre pour éteindre ses trois bougies.

Petit bonhomme a déjà beaucoup voyagé: il a, comme ses sœurs déjà vécu dans trois pays, la France, les États-Unis et la Suisse.

Petit bonhomme a deux nationalités mais quand il sera grand bonhomme, il aura surement quatre passeports, comme James Bond, mais les siens seront vrais.

Petit bonhomme comprend deux langues et il commence à peine à parler. Il est un peu en retard sur ses sœurs au même âge mais il paraît que c’est le cas quand on est un petit bonhomme.

Petit bonhomme aime tous les véhicules: l’un des premiers mots qu’il a prononcé est: tracteur.

Petit bonhomme aime spiderman: pour capter son attention, il suffit de lui dire que spiderman est dans le coin.

Selon sa maman, petit bonhomme a le même regard que son père lorsqu’il voit de jolies filles à la télé.

Parfois, petit bonhomme guette son papa rentrer du boulot par la fenêtre et dès qu’il l’aperçoit, se précipite pour lui ouvrir la porte en tournant la clef comme un grand bonhomme.

Bon anniversaire, petit bonhomme!

Horlogerie suisse

J’ai trouvé quelques vidéos qui résument ce qu’est l’horlogerie suisse. On y découvre qu’elle est née à Genève et qu’elle s’est développée dans tout l’arc jurassien grâce à la Réforme qui interdisait le port de bijoux. C’est alors que l’horlogerie pris le dessus comme autre support du luxe.

L’horlogerie suisse est bien plus que l’assemblage de parties mécaniques. C’est une histoire d’innovation de mécanique, de design ou de matériaux pour atteindre toujours plus de précision, d’originalité, de solidité. Sait-on seulement que l’on utilise maintenant de la céramique dans certaines montres?

Paradoxalement, c’est avec une montre à quartz montée avec seulement 51 pièces et par des machines que l’horlogerie suisse a retrouvé ses couleurs sous l’impulsion de Nicolas Hayek, président du groupe Swatch, qui avait lancé sa célèbre montre du même nom. Il a joué sur la montre coup de coeur, interchangeable, peu chère qui joue énormément sur l’émotion.

Les puristes cependant ne jureront que par la mécanique.

Related Posts with Thumbnails