Bloqués à Lausanne

Après avoir rendu visite à Dr. Caso et comme il nous restait un peu de temps, nous sommes allés nous promener sur le port de Morges.

La ville comme le port sont très fréquentés par d’innombrables touristes et locaux venus là pour profiter de la fraîcheur du lac par ce temps chaud.

Inutile de préciser que le cadre est à couper le souffle.

Nous avons longé la promenade pendant des kilomètres et des kilomètres pour finalement prendre le bus afin de nous rendre à la gare de Lausanne. Malheureusement le dernier train qui aurait été à l’heure pour la ligne du Jura qui s’arrête la nuit venait à peine de partir.

Catastrophe! Nous voilà bloqués pour la nuit dans une ville que l’on connait à peine et qui est loin d’être donnée. Heureusement, la chance a voulu que nous trouvions l’hôtel le moins cher du centre ville de Lausanne appelé l’Hôtel du Marché. Les employées sont sympas et la chambre était propre. Je le recommande donc si vous ne voulez pas vous retrouver sur la paille pour passer une nuit dans la ville.

On en a profité pour visiter la ville la nuit.

Et pour acheter quelques articles en solde le lendemain. Les soldes commencent deux semaines avant celles en France, je crois.

Puis nous nous sommes rendus sur le port pour profiter du bassin et des jets d’eau.

C’est idéal pour des pieds mis à rude épreuve par la chaleur et la marche.

Typique de ma fille, plus intéressée par les étoiles que par le paysage…

Related Posts with Thumbnails

4 thoughts on “Bloqués à Lausanne”

  1. Au moins ça a été une bonne occasion pour visiter notre belle ville de Lausanne!

    (je connais l’hôtel du Marche, et je le recommande aussi)

  2. Une petite adresse, si jamais vous voulez/devez à nouveau passer la nuit à Lausanne et préférez l’intimité d’un petit appartement, louable à la nuit, situé tout près de votre hôtel: http://lesescaliers.ch/. J’ai testé, c’est très joli, propre, et la propriétaire, jeune enseignante, est très sympa. Il y a même la possibilité de commander le petit déj’, qui sera déposé devant votre porte.

  3. Marco et Valérie, on n’a pas du tout regretté d’être resté un jour de plus, d’autant que c’était férié dans le Jura, jour de l’indépendance oblige.
    Frédé, ce serait possible le jour où on n’aura pas les gosses, sinon ça serait un peu cher.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *