Fondation pour le cheval

Je poste souvent des photos de nos ballades en montagne dans lesquelles on peut apercevoir les habitants les plus célèbres de ces contrées, je veux parler des chevaux et des vaches. En effet, ne bénéficiant pas d’un sol et d’un climat propre à l’agriculture, les Franches-Montagnes se sont spécialisées dans l’élevage. Il n’est pas rare de déboucher au détour d’un chemin sur une véritable horde mélangée de ces animaux qui vous feraient presque penser que vous vous êtes perdus dans un coin du Wyoming. Il n’est donc pas étonnant qu’on appelle notre canton le Far-West.

Il est aussi presque normal que se soit créé sur trois site des Franches-Montagnes, Le Roselet, Le Jeanbrenin et Maison Rouge, la Fondation pour le cheval dont le but est d’offrir aux chevaux une fin de vie digne et agréable. Qu’ils sont heureux en quasi-liberté, ne rentrant sous le toit que pour la nuit et pour être soignés! Ils ne portent même plus de licol; à quoi bon s’embarrasser de cet objet inutile à présent?

Le site de la Fondation pour le cheval

Un an déjà

Un an déjà que nous vivons en Suisse. Plus exactement cela fait un an et un jour que notre famille a passé la frontière à Bâle avec notre camionnette de location contenant le peu qu’on a. Un an que nous sommes que nous avons suivi la route sinueuse et montante avant d’arriver dans notre village des Franches-Montagnes.

Je pense que l’heure est venue de faire un premier bilan. Es-ce que regrette ce choix? Pas le moins du monde. Notre famille est plus heureuse qu’elle ne l’a été en France ou aux États-Unis. Retournerai-je en France? Non sauf pour les vacances peut-être. Nous avons appris à apprécier les bons et les mauvais côtés de ce pays et je dois dire que les bons côtés l’emportent très largement. Pour ma part, l’adaptation n’a posé aucun problème tandis que Pumpkin a certes perçu des différences culturelles mais dans l’ensemble, tout baigne. D’ailleurs plus Suisse que moi tu meurs.
Les plus de la vie en Suisse: la qualité de vie, le pouvoir d’achat, la sécurité, la nature, les montagnes, les lacs, le pain (hé oui je dois avouer que le pain suisse est bien meilleur que le pain tricolore), le fromage ou plutôt les fromages, la démocratie proche du citoyen, l’éthique du travail, le système de retraite, les prix de la nourriture, des habits ou des voitures, les trains qui vont partout, le multilinguisme du pays, le taux de chômage ridicule, la qualité des écoles dignes des pays nordiques.
Les moins de la vie en Suisse: une certaine froideur vis-à-vis des “étrangers”: comprenez ceux qui ne sont pas de votre patelin mais même ceci est en train de s’arranger avec le temps, un système de prêt pour l’achat d’un bien immobilier qui vous oblige à avoir un apport de 20% du prix total alors que vous rembourserez votre maison ad vitam aeternam, une longue attente avant d’obtenir la nationalité suisse, le prix des assurances maladie.
Un an déjà, ce qui signifie qu’il ne nous reste plus que quatre ans avant d’obtenir le permis C et onze ans avant d’obtenir la citoyenneté helvétique.

Juin, le mois des assassins

Petite digression politique américaine.
Je n’avais déjà pas beaucoup de sympathie pour Hillary Clinton, mais aujourd’hui, je suis dégouté par sa bassesse et par ces “gaffes” de plus en plus fréquentes. Elle est vraiment prête à tous pour arriver à ses fins. Sa dernière intervention a révélé le fond de sa pensée: ce n’est pas avant juin que son mari avait remporté l’investiture (jusque là tout va bien) et c’est en juin que Robert F. Kennedy a été assassiné…sous entendu tout peut arriver et mon opposant pourrait bien se prendre une balle, ce qui me permettrait de revenir.

Keith Olbermann, talentueux journaliste de MSNBC se fait l’écho de la colère et de l’émotion du pays. Le mot “assassination” est inacceptable quelle que soit la raison invoquée, surtout lorsque la course à l’investiture a des relents nauséabonds d’histoires de races. Sous entendre que le meurtre de son opposant pourrait être une occasion d’être relancée dans la course est indigne d’une sénatrice et d’une candidate à la présidence. L’invoquer même est se moquer de l’histoire violente des Etats-Unis et du meurtre de nombreux leaders par le passé et c’est mal comprendre l’âme des Etats-Unis que d’espérer ce genre de tragédie en pleine campagne politique. Le journaliste continu: “Ne pensez-vous pas qu’Obama pourrait simplement décider de se retirer pour telle ou telle raison?”.

La sénatrice a ensuite tenté un semblant d’excuse: “Je regrette si ma référence à ce moment traumatisant pour notre pays tout entier -et en particulier pour la famille Kennedy-a été offensant de quelque façon que ce soit. Je n’en avais certainement pas l’intention”. Seulement elle ne s’est pas excusé auprès d’Obama et en aucune manière a-t-elle avoué qu’elle avait simplement fait une erreur. C’est pour le moins un manque de considération à deux semaines de l’anniversaire de l’assassinat de Robert Kennedy et à trois jours de l’hospitalisation de son frère Ted. Même si on était indulgent à son égard, il est troublant qu’elle ait déjà suggéré cette même idée d’assassinat dans Time magazine en mars. A l’époque, les mots imprimés n’avaient pas trop attiré l’attention alors qu’en vidéo, cela parle plus aux gens. Même sur les shows de Jay Leno et de David Letterman ne se sont pas permis de plaisanter sur ce sujet.

L’Euro 2008: la folie foot

La folie euro s’est peu à peu emparée de la Suisse. Il n’est pas un magasin qui ne propose sa panoplie du parfait supporter. Outre les traditionnels tee-shirts et drapeaux, on retrouve les maquillages pour visage spécial foot aux couleurs de chaque pays, tous les produits alimentaires: boissons, chocolats ou pâtes sortent aux couleurs de la Suisse. Même les journaux populaires ont décortiqué les dangers des comportements routiers hasardeux lors de cette fête du ballon rond alors que les agences d’interim vantent les emplois à temps partiels comme agents de sécurité.

Rendez-vous le 7 juin pour le match d’ouverture: Suisse-République tchèque.

It’s bird, it’s a plane, it’s fusionman!

Qui a dit que les Suisses étaient lents? Ce n’est pas le cas du vaudois Yves Rossy alias fusionman qui n’est plus qu’à une aile du rêve d’Icare en volant à près de 300 km/heure grâce à une aile de son invention et quatre petits réacteurs. Son second prototype en titane lui permet de monter à 30 degrés et offre une autonomie de 10 minutes de bonheur. Ce pilote chevronné rêve maintenant de traverser la Manche et le Grand Canyon, ce qu’il réalisera surement grâce à son sponsor Hublot, une autre réussite suisse.

Son site.

Montfalcon, 625 toises

La stèle se trouve sur la commune de Montfaucon, dans le canton du Jura. J’aime croiser le passé au fil de mes promenades. La paroisse de Montfaucon était la “paroisse mère” des Franches-Montagnes et la toise est une ancienne mesure pré-révolutionnaire française qui correspond à six pieds, soit 1,949 mètres. A l’origine, c’était la mesure de l’étendue des bras. Les 625 toises doivent référer probablement à l’étendue de la paroisse.

Le wagon des enfants

Le train entre Berne et Genève a deux étages, à la grande joie des enfants (et des parents par la même occasion). Mais l’attraction majeure de ce train est la partie réservée aux familles qui comprend une aire de jeux située à l’étage. Les enfants peuvent donc y dépenser toute leur énergie alors que leurs parents peuvent enfin avoir une pause admirer le paysage vu de haut.

TVA suisse.

On entend souvent qu’en Suisse, nous payons beaucoup d’impôts, en tout cas plus qu’en France. C’est vrai mais j’y mettrais un bémol: il s’agit de l’impôt direct. En tant que résident avec un permis B, je paye les impôts à la source, oh, pas beaucoup mais avec un seul salaire et trois gosses, je n’aurais rien payé en France.

Mais d’un autre côté, la Suisse a un taux de TVA beaucoup plus réduit que la France. Je m’en suis rendu compte récemment en observant un ticket de caisse. Or, la TVA est l’impôt le plus injuste car elle touche tout un chacun sans distinction de revenus. Les classes les plus défavorisées s’en sortent beaucoup mieux: songez qu’ici, la TVA à taux normal est à 7,6% et à taux réduit à 2,4%. La France a respectivement 19,6% et 5,5%, soit plus du double! Voilà qui explique la différence de prix concernant les habits par exemple, bien moins chers en Helvétie. Même pour les produits alimentaires, les Suisses vont de moins en moins faire leurs achats de l’autre côté de la frontière. La France connaît en ce moment une valse des étiquettes que la différence de TVA ne saurait pas expliquer à elle seule. Mais ceci est une autre histoire.

Bâle la magnifique

Si vous vous retrouvez dans les environs de Bâle, ne juger pas la ville à partir de l’autoroute; vous n’y verriez que des usines dans une grande zone industrielle. La ville est en effet une capitale de la chimie entre autre. Allez-y en train, vous rejoindrez plus facilement le centre ville.

La ville possède un réseau impressionnant de trams étroits, comme on les trouve en Suisse.

Le centre ville rassemble une foule venue flâner sur la zone piétonne, s’assoir à une terrasse et vivre au ralenti. On ressent une certaine joie de vivre que je vois un peu partout en Suisse.

L’une des vues les plus pittoresques et les plus classique de la ville, le pont du milieu (appelé Schifflände en allemand). C’est un “nouveau” pont qui a été construit pour permettre le passage des tram en 1905. L’ancien pont datait de 1226.

Impossible d’échapper au battage médiatique sur l’euro 2008 et pour cause: la ville est l’une des villes qui accueillera des match. Entre la France et la Suisse, mon cœur balancera (pas longtemps normalement vu le niveau de l’équipe de Suisse 😉 ).

L’hôtel de ville tranche du reste du centre par sa couleur criarde rouge et ses motifs peints.

N’hésitez pas à entrer et à monter les escaliers intérieurs et vous découvrirez des endroits merveilleux loin de l’agitation extérieure.

Si vous sortez par la porte arrière, vous vous retrouverez dans un quartier calme (les institutions du canton y sont regroupés) qui mène vers la cathédrale.

La cathédrale de Bâle a un petit air de cathédrale de Strasbourg: pas étonnant si l’on sait que Ulrich von Ensinge fut l’un des architectes qui travailla sur les deux monuments. C’est aujourd’hui une église protestante; Erasme y est enterré.

De la terrasse de la cathédrale, on a une vue magnifique du Rhin qui sépare la ville en deux.

Savez-vous que l’emplacement de la ville de Bâle ne serait pas due au hasard et que les Celtes ont énormément influencé la région.

Dimanche ne sera pas le jour des blogs.

Je blogue lorsque j’en ai envie et lorsque j’ai quelque chose à dire. Mais souvent, en rentrant du boulot, je ne peux que prendre le temps de vous visiter et c’est tout. Ou presque. Il y a aussi mon autre blog qui me prend également pas mal de temps mais qui me passionne tant.

Mais notre famille a décider que dimanche serait le jour de désintox. Pas de blog et même pas d’Internet. Ce sera dur. Cela rappelera notre enfance des jours de semaine sans télé. Nous nous préparons en plus à pas mal de changement dans les semaines à venir mais vous en saurez plus bientôt

Related Posts with Thumbnails