L’accent suisse

Je l’ai entendu pour la première fois sortir de la bouche de ma fille aujourd’hui au détour d’une phrase. Il était léger bien sûr; il s’est débusqué dans le ton de la phrase qui monté sur un mot alors qu’en France il serait resté constant à ce moment là. Les enfants sont très perméables aux accents nouveaux. Je pense qu’ils s’en imprègneront de plus en plus mais il sera toujours plus discret que chez un Suisse du cru.

Related Posts with Thumbnails

6 thoughts on “L’accent suisse”

  1. Huhuh, en France maintenant on me dit que j’ai l’accent suisse (quand ce n’est pas l’accent américain), et en Suisse, on me dit que j’ai l’accent français (quand ce n’est pas américain). Tes enfants risquent de garder aussi un peu de tout! C’est plus joli 🙂

  2. Moi, j’ai l’impression de l’avoir perdu depuis que je suis à Paris. Mais parfois, sans crier gare, au détour d’une phrase il réapparaît… Je le vois tout de suite sur les grands sourires de mes collègues ou amis ! C’est ce qui fait le charme des expatriés…

  3. Faut préciser qu’il y a pas un seul accent suisse… comme il n’y pas qu’un seul accent français. Les suisses déteste qu’on leur dise qu’ils ont l’accent suisse mais plutôt l’accent de leur canton

  4. Dr Caso, je me demande ce que cela donnera pour les enfants. C’est une vraie mixture qui se prépare.
    Valérie, je ne pense pas que l’on perd complètement son accent.
    Syna, c’est vrai qu’il existe plusieurs accents en suisse, et même plusieurs façons de dire les choses. Cette semaine, par exemple, j’ai téléphoné à Fribourg et là-bas ils disent huitante à la place de quatre vingt.

  5. De Dieu j’aime l’accent Suisse !!!! Ya pas le feu au lac ou bien ???
    ps : je suis suisse et kurde et fiere ( et je sais même pas ce que je fou ici …)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *