P’tet qu’on va bouger

Cela fait bientôt dix mois que nous vivons dans les montagnes jurassiennes et franchement, j’en ai raz la patate. Je viens de me découvrir sur le tard une âme de citadin habitué à l’agitation d’une grande ville (en Suisse, comprenez une commune de plus de 20 000 habitants). Ce n’est pas que je n’aime pas la nature, bien au contraire mais le grouillement cosmopolite m’attire plus que la tranquillité d’un microcosme sympa mais ennuyeux. Est-ce l’effet de l’hiver? Peut-être que la dernière neige tombée cinq jours après le début du printemps n’a pas du tout aidé.

En tout cas ce fut pour Pumpkin et moi l’excuse, l’occasion de sortir à Bienne en ce samedi ensoleillé pour prendre la température (au sens propre comme figuré) de la ville car c’est là je pense que nous allons déménager. Sauf imprévu. Et les imprévus, chez nous sont légions, vous le savez bien. Comme je l’ai déjà dis, Bienne est une ville vraiment bilingue avec environ 40% de francophones et dont le nombre augmente ces dernières années. Pumpkin a flashé pour la petite ville attenante de Nidau, mais les francophones n’y représente que 20% et la ville n’est officiellement qu’alémanique parce que les francophones y sont d’arrivée récente. Mais pour moi, il n’est pas question que j’envoie mes enfants dans une école de langue allemande. Ils iront dans une école de langue française avec un apprentissage de l’allemand, bilinguisme de Bienne oblige.

Mais ne nous avançons pas trop. Tout pour l’instant, n’est qu’à l’état de projet et de prospection.

Related Posts with Thumbnails

7 thoughts on “P’tet qu’on va bouger”

  1. Je vous comprends 🙂 Ce n’est peut-être pas assez proche de ton boulot, mais Yverdon est une ville super chouette aussi (j’y ai habité 2 ans), et entièrement francophone. Et Fribourg et Neuchâtel sont aussi des villes où j’adorerais vivre!

  2. Je crois que c’est l’effet hiver car même en habitant à Zurich… je me sens isolée (à moins que ce ne soit la langue) et il y a aussi l’effet “temps d’intégration”…. je rêve de cigales, de lavande, de sardines grillées…. pffff

  3. Dr Caso, Yverdon est la seule ville que tu cites que je n’ai pas réellement vu. Je l’ai traversé 3 fois sans m’arrêter et elle avait l’air agréable. Cependant elle se trouve un peu loin de là où je travaille. Neuchâtel, c’est beau mais c’est un peu cher. Quoique, on verra.

    Christophe, salut, oui, l’hiver n’arrange rien. Savais-tu que Ohm avait enseigné à Nidau? Il semble que la Suisse a connu plein de gens célèbres.

    La fille, ca doit bien faire trois ans que je n’ai pas passé l’hiver au même endroit.

    A-So, moi aussi je rêve d’un petit barbuq avec des sardines, j’en ai l’eau à la bouche. Malheureusement, Pumpkin n’aime pas les sardines et de toute façon on n’a pas de barbecue. Celà me rappelle que pour mon repas de midi, j’avais demandé à Pumpkin de me mettre des sardines en boîte dans le sac. Au moment du repas, après avoir retiré mon bout de pain et mon beurre, je m’aperçois qu’elle m’a mis des anchois à la place. Je ne vous dis pas l’haleine.

  4. Petite info , même si tu habites à Nidau tu peux demander a ce que tes enfants aille à Bienne comme école =). Personellement j’habite à Port (mais c’est la Poste de Nidau, j’suis juste a la limite) Et Port est encore plus allemand que Nidau, et bien.. crois-moi crois-moi pas… j’ai fait toute ma scolarité en français =)
    Mais si je peux donner mon avis sur Bienne et les environs c’est.. Attention au brouillard =/ Macolin est mieux sur ce point de vue (dans tout les sens du terme 😉 )

  5. Tu dois être à l’avant-garde de l’avance francophone dans le canton de Berne. A nidau, tout ou presque est encore écrit dans les deux langues mais à port, je ne le pense pas. Ceci dit, à vol d’oiseau, on y est presque, à Bienne et je comprends qu’on puisse suivre une scolarité en français.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *