Acheter une maison en Suisse

by Vilay on 25/07/2007

Acheter une maison en Suisse n’est pas impossible mais il ne faut pas être désargenté au départ. On ne prête qu’aux riches, c’est bien connu. J’ai parlé avec mon banquier aujourd’hui qui m’a renseigné sur le sujet et il a été clair: en Suisse, il faut avoir un apport de 20% du prix total pour pouvoir construire. Donc pour nous cela signifie des années et des années d’économie pour pouvoir espérer avoir un toit; autant se faire à l’idée que si on reste dans ce pays, nous resterons locataires à vie, ce qui est très commun ici.

Il m’a également renseigné le troisième pilier, un complément retraite non obligatoire aux deux autres piliers, obligatoire ceux-là. Ce troisième pilier est intéressant car il est fiscalement déductible à hauteur de 6365 francs par année. Mais là encore, il n’est pas sûr que ce troisième pilier soit avantageux si le domicile fiscal est en France car il serait imposable. Dans ce cas, il vaudrait mieux certainement prendre une complémentaire retraite en France.

La Suisse ou la France, telle est la question.

pixel Acheter une maison en Suisse

{ 2 comments… read them below or add one }

1 David 26/07/2007 at 8:30 am

Petit rectificatif sur l’achat d’une maison en Suisse : l’apport de 20% peut être composé de 10% de cash, et de 10% du 2ème pilier. Cela réduit la note, mais de toute façon pour les étrangers qui viennent d’arriver comme vous, le 2ème pilier n’est pas suffisamment significatif pour peser dans la balance.

Autre fonctionnement très différent de ce qu’on peut trouver en France : fiscalement, il n’est pas avantageux d’amortir, la plupart des Suisses remboursent donc l’intérêt et une infime partie de l’amortissement… Et vous mettez très longtemps à acquérir votre bien.

Le sujet a été abordé sur le forum de la Maison des Française de l’Etranger :
http://www.mfe.org/forums/forum_posts.asp?TID=199530&KW=acheter+Suisse

http://www.mfe.org/forums/forum_posts.asp?TID=196215&KW=acheter+Suisse

Les banques françaises semblent moins “regardantes”, et vous prêteront parfois sans apport (cela dépendra de vos revenus). Ceci dit, plus votre apport sera faible, plus le taux sera élevé.
Elles proposent aux frontaliers et résidents qui souhaitent acheter en France (et uniquement) des prêts en devise qui vous permettent d’éviter notamment les problèmes de taux de change.

Toujours sur le site de la MFE, un commentaire ici sur le sujet : http://www.mfe.org/forums/forum_posts.asp?TID=201763&KW=pr%EAts+devise

Pour le 3ème pilier, si votre soucis est de réduire votre impôt, vous pouvez également le faire en rachetant votre 2ème pilier. Selon votre âge à votre arrivée en Suisse, cela peut être intéressant, notamment en le planifiant dans le temps. Attention cependant, depuis le 1er juin 2007, il n’est plus possible, en partant de Suisse, de récupérer l’intégralité de votre 2ème pilier (mais qui sera de toute façon comptabilisé pour votre retraite).
Enfin, si vous êtes résident fiscal français, votre 3ème pilier vous sera effectivement, sur le plan fiscal, de peu d’intérêt.

Plus d’info sur la prévoyance en Suisse :
http://www.travailler-en-suisse.ch/html/caisses-retraite-suisse.html

Voilà, c’est un peu rapide tout ça, mais c’est utile !

Reply

2 Vilay 26/07/2007 at 9:36 am

En plus des 20%, la seule obligation est d’avoir remboursé 15% additionnels avant l’âge de la retraite. Merci pour l’info à propos des banques françaises.

Reply

Leave a Comment

Previous post:

Next post:

Pin It