Les chiffons de Laguiller

L’extrême gauche française semble continuer son opposition dans la rue au résultat de l’élection présidentielle.  Bien que ses scores électoraux soient historiquement bas, elle n’en démort pas et continue à vandaliser voitures, magasins et à attaquer les forces de l’ordre.

Il faut dire qu’elle reste fidèle à elle même, accusant de fascisme une UMP dont elle attaque les locaux à coup de cocktail Molotov.  Si ce n’est pas là des méthodes de fascistes…  D’ailleurs, Arlette Laguiller ne cache pas son dédain pour la démocratie, qualifiant le bulletin de vote de “chiffon de papier“.  Et il reste des gens pour la trouver sympathique.

Olivier Besancenot n’est pas en reste lorsqu’il appelle à battre Sarkozy “dans la rue comme dans les urnes“.  Reconnaissons que le PS s’emploie à lancer des appels au calme, revêtant les habits de pompier alors qu’avant le premier tour, il avertissait à la manière d’un pyromane des violences qui pourraient se déclancher si Sarkozy était élu.

Est-ce que la rue gouverne?  Non!  Les premières interpellations se sont traduites par de la prison ferme.  La démocratie ne doit pas être l’otage de quelques excités qui ne rêvent que d’une guerre civile.

Related Posts with Thumbnails

2 thoughts on “Les chiffons de Laguiller”

  1. C’est vraiment n’importe quoi, tu confonds un peu tout. Les émeutes du six mai ne proviennent pas du tout de lutte ouvrière, ni même de la LCR, qui ne les approuve d’ailleurs pas.
    Et si Arlette parle de “chiffons de papier” c’est simplement parce que quelque fut le résultat des elections (PS, UDF, UMP) la politique sera assé semblable, et que ce n’est pas par ces partis que les choses changeront.
    Et Besancenot n’est pas “pyromane” lorsqu’il dénonce sarkozy, il est fort probable que ses réformes provoques de grands mouvements sociaux (ce qui est souhaitable) et elles n’apaiseront vraiment pas le situation.

    Bref, tu ferais mieux d’essayer d’analyser la situation calmement, de comprendre le système politique -et cela avec un peu plus de bonne foi- car même si nos opinions peuvent diverger, ce qui n’est pas tolerable c’est la désinformation et la calomnie.

  2. Qualifier de chiffon de papier un bulletin électoral n’est pas excusable, quel que soit son opinion politique.
    Bien sûr les émeutes du six mai ont été manipulées par la LCR et les anarchistes; il suffit de voir les drapeaux arborés lors de ces débordements.
    Que les réformes de Sarkozy provoquent de grands mouvements sociaux, c’est encore à voir. Ce qui est sûr, c’est que des réformes sont nécéssaires si l’on ne veut pas aller droit dans le mur. Que ces mouvements sociaux soient souhaitables, je ne le pense pas, mais là comme on dit, nous n’avons pas les mêmes valeurs et surtout pas la même éthique.
    Enfin, je ne désinforme pas attendu que je donne mes sources pour chacune de mes dénonciations.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *