Glacier Toscani

Le glacier Toscani est connu comme le loup blanc à Strasbourg.  Son entreprise est basée rue de la lanterne, une petite rue fréquentée.  Je l’avais découvert l’année dernière, juste après la coupe du monde.  D’origine italienne, il avait bien mis en évidence le drapeau italien et rappelait à qui le voulait quel pays avait remporté la coupe du monde.  Pas revanchard pour un sous, nous allons le voir assez souvent.  Il m’a même montré une fois son arrière boutique, là où les glaces sont préparées artisanalement.  Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il y fait une chaleur d’enfer.

Il connaît un succès d’affluence qu’il doit sans doute aux dizaines de parfums disponibles.  Je suis pour ma part assez porté sur la glace pression que je trouve plus légère.

glacier toscani

La queue devant la devanture…

glacier toscani

…bloque complètement la ruelle.

Related Posts with Thumbnails

2 thoughts on “Glacier Toscani”

  1. En me promenant sur ton blog, je suis tombée sur cette photo et que de vieux souvenirs. Ce glacier, rue de la lanterne, a ouvert juste avant mon déménagement de Strasbourg, c’était avant, Bordeaux et avant Zurich. Et ce gentil glacier, en plus de faire de bonnes glaces m’a donné tout les cartons de ses cornets pour mon déménagement. Je suis arrivée à Bordeaux avec un camion plein de jolis cartons avec une glace dessinée sur chacun. Le café de la luciole (ou de la lanterne, je ne sais plus), juste en face est très sympa et avec de bonne bières (forcement t’es en Alsace) et au bout de la rue à gauche il y a un lieu, entre salon de thé et café qui s’appelle l’épicerie où on mange des tartines insolites et des brunch très sympas. J’adore cette ville!

  2. He ben! Le monde est petit; une strasbourgeoise vivant en Suisse et qui connaît mon glacier préféré…
    C’est vrai qu’il est sympa. Un jour il m’a même proposé de me montrer l’endroit ou il fabrique ses glaces. Paradoxalement, il y faisait une chaleur à crever.
    Je connais bien l’endroit à tartines, c’est très fréquenté mais je n’y ai jamais mangé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *