Noir comme moi

Barack Obama, qui vient d’annoncer sa candidature à l’investiture pour la présidence américaine ne fait pas l’unanimité parmi la communauté noire des Etats-Unis.  Ce fils de père Kényan et de mère blanche dérange dans cette communauté qui ne le voit pas comme un des leur parce qu’il n’est pas “noir comme eux”.  La communauté noire craint un mouvement de mixité à la brézilienne et une dilution de leur négritude héritée pour leur grande majorité de l’époque esclavagiste.  Or ce “nouveau” noir est perçu comme n’ayant pas ce fond culturel prétendu et est vu comme trop mixte au goût des noirs américains.

Cette vision du concept de noir américain est fausse et préjudiciable parce que l’immense majorité des noirs américains descendants d’esclaves sont mixtes à un point ou à un autre.  C’est une vision préjudiciable car isolationniste vis-à-vis des “nouveaux” noirs, c’est à dire ceux issus de la nouvelle immigration africaine de toute l’Afrique sub-saharienne et isolationniste vis-à-vis du reste des Américains. Il faudrait que les barrières tombent dans les mentalités.

Barack Obama souffrira également chez le vote blanc démocrate.  Je connais malheureusement un nombre d’entre eux qui n’aurait pas eu de problèmes pour voter pour lui s’il avait été blanc.  Le vieux fond de racisme existe toujours, d’autant plus que pour les blancs généralement, le noir l’emporte sur le blanc c’est à dire qu’une personne “mixte” blanche-noire sera nécéssairement vue comme noire.

Obama serait-il le symbole du nouvel Américain, qui à la manière brézilienne est métis et qui ne se distinguera électoralement que par son charisme et ses talents de rassembleur?

Related Posts with Thumbnails

One thought on “Noir comme moi”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *