Le serment de naturalisation

 

Le serment de naturalisation fait partie de la procedure de naturalisation. Le voici:

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion; so help me God.

Pour ma part j’aurais la possibilite de demander la nationalite americaine apres trois ans de residence.  Deux choses me genent neanmoins dans ce serment.  Tout d’abord le “so help me God”, qui pour un athee est saugrenu mais la question ne se posera pas car ces mots sont facultatifs.  Ensuite, il y a le renoncement de fidelite a d’autre pays ou nation.  Certes, c’est tout a fait theorique car les Etats-Unis reconnaissent la double nationalite, meme s’ils ne le crient pas sur les toits, ensuite la France, malgre ce serment me considererait toujours comme Francais.

C’est un peu par principe (c’est dur de dire ces mots) que j’ai des apprehensions mais surtout par crainte qu’une loi passe en France et reconnaisse ce renoncement de fidelite.  J’ai encore le temps d’y reflechir.

Related Posts with Thumbnails

9 thoughts on “Le serment de naturalisation”

  1. j’ai prêté serment en suisse et de mon temps en tous les cas, c’était moins… comment dire… moins corsé que l’américain. et y’avait pas dieu là-dedans non plus! je suis prête à le refaire au canada, et là, ça devient plus sérieux parce qu’ils se posent des questions en ce moment à propos des doubles (voire triple!) nationalités. on verra…

  2. Cela serait la troisieme pour moi aussi. La nationalite suisse, c’est mon reve. Je te l’echange contre l’americaine et la tcheque. Ok? 😉

  3. Les américains n’acceptent pas la double nationalité et tu es censé perdre la nationalité française ds ce cas. Pour l’instant, par contre, la loi française dit que tu ne perds jamais ta nationalité française… De facto, tu seras franco-américain.

  4. Je suis devenu citoyen australien et j’ai du preter serment aussi.
    Ici, pas de renoncement a une autre allegeance. Il faut croire que les aussies sont moins hypocrites car quelle idee vicieuse d’accepter la double nationalite et de faire jurer ces mots!
    Il nous est demande de defendre le pays mais ni le mot “Armee” ni idee d’enrolement ne sont avances. Enfin, le “God” paragraphe existe aussi mais il est facultatif.

    Je l’ai fait plus pour mes enfants a qui j’offre ainsi l’opportunite de deux passeports, l’un dans l’hemisphere nord, l’autre dans le sud!…

  5. J’ai prete serment apres plus de 3 heures d’attente avec 300 autres personnes. On a tous repete le serment ensemble Si tu ne repete pas tous les mots personne ne le verra. Le juge etait egalement un “foreign-born”,on te fais remplir les papiers pour voter de suite, on te prends ta carte verte et on te donne un certificat de naturalisation (

  6. Quand il était mon temps de prêter serment pour la nationalité canadienne, nous étions une cinquantaine de futurs canadiens toutes origines confondues (russes, européens, chinois etc.: United Colors of Canada) et quand le juge a dit de lever la main droite pour réciter le serment à la reine, j’ai vu quelques russes lever la main gauche… (et j’en connais une qui croisait ses doigts derrière son dos! ahah!) : )

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *