Mal du pays

Cela m’a pris comme ça, sans prévenir hier soir. Aucune cause particulière à ce mal du pays. On a le coeur gros et on se demande si on a fait le bon choix. Et encore, était-ce vraiment un choix? J’examine la situation et je me demande pourquoi les conditions de vie sont si dures en France et les possibilités si limitées. Mais ai-je vraiment le temps d’attendre que le pays change, qu’il se réveille? Et encore, il n’est pas sûr qu’il choisisse la bonne direction. Je hais cette France sclérosée, immobilisée par ces gens qui s’accrochent à leur petits privilèges, de ces politiques sans imagination qui ne laissent pas de liberté de manoeuvre sous prétexte de vouloir protéger le citoyen.

De toute façon maintenant, je ne peux plus retourner en France à moins de faire fortune ou pour la retraite. Je dois me trouver une raison, me persuader que de l’inconnu viendra du bon. De PO-SI-TI-VER. J’admire ces gens qui sans complexe et sans regrets arrivent à poser leur baluchon ou bon leur semble, de vraies bêtes de l’expatriation.

Related Posts with Thumbnails

15 thoughts on “Mal du pays”

  1. “Je hais cette France sclérosée, immobilisée par ces gens qui s’accrochent à leur petits privilèges, de ces politiques sans imagination qui ne laissent pas de liberté de manoeuvre sous prétexte de vouloir protéger le citoyen.”

    Amen.

  2. Il se passe toujours un moment ou l’expat se met a soupirer une melancolie… Famille et amis laisses sur le vieux continent, il suffit qu’un grand parent eternue et notre petit coeur a nous se serre de culpabilite.

    Ne crachez pas autant sur la France, question politique, on est servis aux US. Et question liberte du citoyen, vous croyez vraiment avoir plus d’espace aux US ? On en reparlera !

  3. Dolce, qui aime bien châtie bien. La liberté de chaque pays est un sujet bien trop vaste pour un billet. Je pensais plutôt à la liberté de manoeuvre dans le monde de l’emploi: interdiction de cumuler plusieurs emplois, interdiction d’être employé après un certain âge. Je pensais aussi à la façon de voir les choses: vous êtes considéré comme vieux à quarante ans, lors d’un entretien d’embauche, on vous demande des renseignements sur votre famille à tel point que vous vous demandez si ce n’est pas un entretien marital. Et je ne parle pas des taxes…

  4. je suis dans la meme situation que toi et franchement, je la prend comme elle vient sans philosopher sur l’ultra liberalisme – tu trouves pas un peu choquant de voir des mamies travailler au mc do ? tu crois que c’est un choix ?
    bref, tu y es moi aussi, mangeons des spaghetti !

  5. ah merde je repond a vilay, non en fait, le mal du pays peut se soigner a coup de creme fraiche, de saucisson sec, de cassoulet et de croissants chauds … mais ils en vendent pas chez rite aid

  6. J’admire votre expatriation, et je comprend votre mal du pays mais à une plus petite echelle pour ma part puisque je suis né et vécu en Lorraine, dans le territoire de Belfort, et qu’au jour d’aujourd’hui je suis en Lot et Garonne. Je suis d’accord avec vous sur le faite qu’ici la vie semble etre au ralenti et que chacuns luttent pour ces petits privileges et que l’esprit d’entreprise se butte contre un mur invisible et compliqué à franchir.
    Pour répondre également à Dolce je veux bien croire que les U.S.A. aient des politiques qui soient quasi identique qu’en France, mais un peu de liberalisme en France ne ferai pas de mal.
    Chacun aime son pays et le vois à sa manière avec ces qualités et ces défauts, mais on l’aime tous aussi fort.
    Pour finir, je rêve de partir aux U.S.A. et grace à vous et à vos blog je m’offre cette petite fenêtre sur vos vies et vos expériences, alors tous cela pour vous dire que je vous admire pour votre courage et que j’éspere bientôt être des votres. Continuez alors à nous faire partager votre vie.
    Merciiiiiiiiiiii

  7. Hi Vilay !

    /*/Je hais cette France sclérosée, immobilisée par ces gens qui s’accrochent à leur petits privilèges, de ces politiques sans imagination qui ne laissent pas de liberté de manoeuvre sous prétexte de vouloir protéger le citoyen./*/

    Aux USA, vous allez voir …on en reparlera dans quelques années ! (grin)

    /*/Je pensais plutôt à la liberté de manoeuvre dans le monde de l’emploi: interdiction de cumuler plusieurs emplois/*/

    Amerloque a toujours l’impression que vous etes vraiment mal renseigné, avec tout le respect qu’Amerloque vous doit. Sauf si on est fonctionnaire ou militaire (ou d’etre dans certaines branches sensibles), on peut cumuler des emplois sans trop de problèmes en France. Il suffit de voir pour les plafonds de la Sécu et les choses de ce genre.

    Personne ne vous interdit de travailler comme, disons, caissière à mi-temps dans un hypermarché et programmeur à mi-temps, le soir chez vous en télétravail. Après 35, 39, ou 45 heures hebdos par contre, les choses se compliquent, mais il suffit de se faire payer en honoraires avec une SARL à un euro ou faire une EURL soi-même. Une fois de plus, il faut s’e**erder du coté de la Sécu, mais généralement ca ne pose pas de problème. La Sécu en a l’habitude et aime ca, à vrai dire, étant donné que … plus vous travaillez, plus vous cotisez. One plus one is always two.

    /*/interdiction d’être employé après un certain âge./*/

    Encore, de quoi parlez-vous ? Si on a liquidé sa retraite (50 ans, ou 60 ans ou 65 ans ou whatever) on peut toujour travailler tout en touchant sa retraite. Simplement, il ne faut pas que le salaire dépasse le dernier salaire touché avant la liquidation. Ceci est la loi depuis pas mal de temps, mainenant. Si on veut gagner plus, il suffit de se faire payer en honoraires ou en salaire via une société de portage. Des milliers et des milliers de personnes font ca et, encore, depuis de nombreuses années.

    /*/Je pensais aussi à la façon de voir les choses: vous êtes considéré comme vieux à quarante ans, lors d’un entretien d’embauche, on vous demande des renseignements sur votre famille à tel point que vous vous demandez si ce n’est pas un entretien marital. /*/

    Ca vous a vraiment marqué, ca ? Avec toutes les allocations, les employeurs aiment savoir à qui ils ont affaire …

    Example: si on cherche un vendeur pour faire le VRP, pour se déplacer partout dans le monde, un employeur a le droit de savoir quelles sont les “hobbies”, non ? Pour voyager, on préfère un/une sportif/sportive, et non une personne renfermée dans les livres et le cinema. De surcroit, on prefere qq’un qui joue au golf et/ou au tennis (car those are “business sports”) et non la belote ou le tarot, et ainsi de suite.

    /*/Et je ne parle pas des taxes… /*/

    You. must. be. joking. (smile) En ce qui concerne l’impot sur le revenu, vous risquez fort de payer plus aux USA qu’en France (en etant, par example, des profs ou dans autres “white collar jobs”). Ca depend, aussi, de l’etat ou on residen et la “creative accounting”.

    Par contre, pas de TVA aux USA … mais pas de services sociaux payés par cette meme taxe, non plus. “What goes around, comes around”, comme on dit. (smile) Coté services sociaux aux USA … (again, though, it’s difficult to generalize and Amerloque can only speak from his own experience in one or two states …). “No taxes” can mean “lousy schools”, for example … (smile)

    How about car insurance, en passant ? En France, franchement, Amerloque trouve que c’est carrément gratuit, par rapport aux tarifs pratiqués dans l’ouest des USA. (grin)

    /*/De toute façon maintenant, je ne peux plus retourner en France à moins de faire fortune ou pour la retraite. Je dois me trouver une raison, me persuader que de l’inconnu viendra du bon. De PO-SI-TI-VER./*/

    Oui, vous avez raison. Il faut positiver. Vous etes courageux: avec trois ou quatre gosses … entre nous, Amerloque a été très, très surpris lorsqu’il a appris votre départ de France.

    Amerloque a pensé la même chose (“positiver”), en arrivant en France. Il a choisit sciemment de quitter les USA, car il était évident, à son sens, que la qualité de vie aux USA allait dégringoler au cours des décennies à venir.

    Rien n’a changé son avis depuis. (grin)

    Best,
    L’Amerloque

  8. Amerloque,
    Je pensais plutôt à deux emplois salariés. En prenant le cas le plus général, donc pas de télétravail ou de SARL, c’est sûr que selon la loi vous avez le droit de travailler 48 hebdo maximum mais dans les faits c’est tout à fait improbable, d’une part parce que la majorité des entreprises vous emploieront selon leurs heures à mi-temps et n’auront pas la flexibilité qu’ils ont ici de s’arranger pour les horaires.
    Et soyons franc, 48 heures, c’est à peine plus qu’un plein temps ici.
    Pour ce qui est des petits vieux qui gagnent leur argent passé la soixantaine, je pense qu’il y a de tout; ceux qui s’emmerde ferme à la maison et qui préfèrent travailler et ceux qui n’ont pas le choix et doivent travailler mais au moins en ont-ils la possibilité. Dans les faits, qui c’est qui vous embauchera en France passé soixante ans si vous touchez une retraite de misère?
    Pour ce qui est des taxes, je suis d’accord, peu de gens savent en fait qu’elles sont supérieures aux Etats-Unis, mais en moyenne, on gagne aussi plus d’argent. Je pensais plutôt aux taxes de succession ou de taxes sur les entreprises.
    Pour ce qui est de l’assurance, la France bénéficie d’un meilleur système en matière de santé, c’est indéniable. Pour ce qui est de la voiture, je ne suis pas d’accord, j’ai dû payé le prix d’un jeune conducteur quand je suis revenu des USA pour deux ans. C’est la loi si vous rester plus d’un an hors de France. Donc celà m’a coûté environ 150 euros par mois pendant un an. Pour la deuxième année, je me suis arrangé avec l’assureur et il ne m’a fait payer que 70 euros. Ici, je ne paye qu’un peu plus de 100 dollars pour le même type de véhicule, une ford escort, et encore, parce que je ne possède pas encore l’Ohio driver’s license et que je roule avec mon permis français. C’est sûr que celà devient hors de prix si on se met au SUV, mais l’un dans l’autre, le prix de l’assurance est largement compensé par le prix de l’essence qui est beaucoup moins cher.
    Tu sais Amerloque, je serais bien resté en France et j’aurais bien voulu m’installer dans le Sud dans une bicoque et me la couler douce. Mais voilà, dans le commerce, cela ne paye pas et ma femme ne pouvait pas trouver d’emploi et élever les trois enfants en même temps. Les Etats-Unis sont de ce côté plus favorables. Nous sommes bien au courant que la qualité de vie et le mode de vie est supérieure en France, quand on en a les moyens et la possibilité.
    Comme dit, il ne me reste plus qu’à faire fortune. 🙂

  9. Jeff, j’ai un pote qui a voulu créer son entreprise en France et qui s’est heurté à un mur. Il est parti en Chine à Ningbo et a créé cette entreprise.

  10. pour sur vilay, pour le moment je le noie plutot dans un cabernet sauvignon californien ‘turning leaf’ plutot bon marche et pas (trop) degueu, si j’ai bien compris on est pas tres loin, louisville ky pour moi.
    Oulala j’suis contet de raconter mon aventure par le petit bout de ma lorgnette debile, ca m’evite les commentaires sans fin de politologue avertis et partiaux 😉

  11. A propos, on vise pas exactement le meme public et mon trafic se resume encore a quelques paumes et beaucoup d’amis, mais si un echange de liens te dis …

  12. Merci. Quand on voit des doctorants en science payés au SMIC, il y a de quoi se poser des questions. Bien sûr l’éducation est gratuite mais si c’est pour que les jeunes soient payés des salaires de misère ou pour qu’ils s’expatrient, j’en vois pas l’interêt.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *