Le concept de races aux Etats-Unis

Rien ne m’énerve plus que de devoir remplir un papier administratif qui requiert de cocher un case en face d’une “race”, entendez par là une division d’individus fondée sur des critères subjectifs tels que “blancs”, “noirs” ou “hispanic”. A notre époque, les généticiens et les sociologues s’accordent à considérer le concept de race non valide pour ce qui concerne les humains. Malheureusement, ce n’est pas le cas encore aux Etats-Unis.

La division “raciale” est basée soit sur l’appréciation d’une couleur de peau: par exemple blanc, noir (ou plutôt African-American), soit sur une définition socio-culturelle: “Hispanic” par exemple, qui regroupe toutes les personnes de langue hispanique ou de culture latine d’Amérique du Sud ou du Mexique. La division peut encore être plus vague comme pour “Asian” pour toute personne de…l’Asie?

Bien entendu, ces divisions sont toutes arbitraires et, même si leurs existances sont justifiées pour des raisons statistiques nécessaires pour aider les personnes faisant parties d’un groupe dit minoritaire, elles sont tout simplement grotesques. Dans cette classification, les Mexicains ne sont pas des “blancs”, c’est à dire des Caucasiens, terme consacré ici pour qualifier les personnes…comment dire?…de décendance européenne. S’ils savaient ou se situe le Caucase…Mais là je m’égare.

Et que dire d’African-American? Les “noirs” et n’y voyez rien de péjoratif, sont loin de ressembler à leurs ancêtres venus d’Afrique tout simplement parce que la majorité d’entre eux sont plus ou moins métis. Ils ont donc aussi des ancêtres venus d’Europe (ou d’ailleurs).

Dans mon cas la plupart du temps je refuse de remplir cette partie des formulaires, sachant avec rage que le ou la fonctionnaire le fera à ma place selon son appréciation. Une fois j’ai eu le choix de remplir une case “Autre” chez un médecin. Je me suis donc exécuté effrontément en remplissant “Humaine”.

Related Posts with Thumbnails

5 thoughts on “Le concept de races aux Etats-Unis”

  1. Ce que tu dis est vrai, et je suis tout a fait d’accord. Je sais que les administrations diverses demandent notre “race” pour des raisons demographiques, mais bon.

    Je discutais avec Allan, qui refuse de repondre a cette question de race quand il la rencontre. Il s’est enerve un peu, et a dit que petit a petit, nous avons perdu nos libertes. Il a plus de recul que moi, etant plus age. Mais je crois qu’il a raison…

  2. Hi Vilay !

    Dans ses memoires, le grand acteur Peter Ustinov a abordé ce problème.

    Arrivé aux USA la première fois, il a du remplir un questionnaire de l’immigration … voici ses reponses …

    Sex: Yes
    Color : Pink

    Best,
    L’Amerloque

  3. Ce point de vue se défend, Lulu. Ce n’est jamais simple d’être mis à l’écart par le racisme, la pauvreté ou autre et je dirais même que parfois il est souhaitable d’avoir un coup de pouce mais je suis sûr que de façon ultime chaque personne devra être perçue comme un individu et non comme un membre d’une entité divisée des autres par quelque critère que se soit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *