Piqûres

Je suis retourné chez le médecin et l’infirmière m’a administré les deux piqûres qu’il me manquait pour satisfaire aux conditions médicales de l’USCIS. Les informations se trouvent maintenant dans une enveloppe scéllée qui ne peut être ouverte que par les services de l’immigration. J’ai cependant la copie de ces résultats et tout semble OK. Il ne me reste plus qu’à remplir les derniers papiers administratifs et d’envoyer le tout à l’USCIS.

Pas mignon mon petit pansement patriotique?

Support our troops

Avez-vous remarqué tous ces autocollants en forme rubbans “Support our troops”? Les rubbans jaunes sont une tradition américaine qui sont arborés pour symboliser l’attente d’un être cher ou de soldats partis au front. D’après Wikipedia, l’origine semblerait même remonter aux puritains d’Angleterre qui l’auraient introduit au Nouveau Monde. Normalement attachés autour d’un arbre, les rubbans sont aussi aujourd’hui des autocollants que l’on colle sur les voitures et sont généralement accompagnés du message “support our troops” en référence aux troupes en Irak et en Afghanistan.

Dans le contexte très politisé de la guerre en Irak, le message est parfois reçu de diverse manière. Le Pinky Show a fait un petit film à ce sujet.



L’été indien

L’été indien s’est installé tout doucement. Les soirs sont plus froids et durant le jour, une lumière éclatante éclaire les jours. C’est sans doute ma saison préférée car la chaleur est douce et l’humidité a disparue. C’est le temps ou l’on peut voir les nombreux écureuils s’affairer à trouver des glands.

La nature aussi s’adapte à ce changement de climat. Les feuilles des arbres virent aux jaunes et aux rouges dans en Amérique du Nord. Elles garderont ces couleurs même tombées au sol et bientôt elle encombreront les rues et voleront à chaque passage de voiture. Une fois cet enchantement terminé viendront les froids plus intenses et plus sec du Canada.

Mal du pays

Cela m’a pris comme ça, sans prévenir hier soir. Aucune cause particulière à ce mal du pays. On a le coeur gros et on se demande si on a fait le bon choix. Et encore, était-ce vraiment un choix? J’examine la situation et je me demande pourquoi les conditions de vie sont si dures en France et les possibilités si limitées. Mais ai-je vraiment le temps d’attendre que le pays change, qu’il se réveille? Et encore, il n’est pas sûr qu’il choisisse la bonne direction. Je hais cette France sclérosée, immobilisée par ces gens qui s’accrochent à leur petits privilèges, de ces politiques sans imagination qui ne laissent pas de liberté de manoeuvre sous prétexte de vouloir protéger le citoyen.

De toute façon maintenant, je ne peux plus retourner en France à moins de faire fortune ou pour la retraite. Je dois me trouver une raison, me persuader que de l’inconnu viendra du bon. De PO-SI-TI-VER. J’admire ces gens qui sans complexe et sans regrets arrivent à poser leur baluchon ou bon leur semble, de vraies bêtes de l’expatriation.

300000000 d’Américains.

La population américaine devrait franchir la barre symbolique de trois cent millions de personnes au mois d’octobre 2006. Avec une croissance de 1% par an, les Etats-Unis sont l’un des rare pays industrialisé a voir leur population augmenter de façon soutenue. Celle-ci est la conséquence d’une part d’un taux de fertilité de 2,1, au niveau du renouvellement des générations et d’autre part de l’immigration: la moitié de la croissance se fait grâce à l’apport des hispaniques.

L’évolution de cette population a été fulgurante; de 3,5 millions à la veille de la révolution américaine en 1776, la population atteind les 32 millions à la veille de la guerre civile en 1961. Au début du XXème siècle, les Etats-Unis avec 76 millions d’habitants sont déjà deux fois plus peuplés que la France. En 1915, la population passe le cap des 100 millions et celui des 200 millions en 1968. Les démographes s’accordent pour affirmer que la tendance se poursuivra pendant encore décénies. Le pays devrait donc rester le troisième pays le plus peuplé après la Chine et l’Inde.

Texas, it’s bigger than France

Voilà un autocollant que j’ai vu sur un pick-up immatriculé dans l’Ohio aujourd’hui. J’étais juste derrière lui. Si j’avais pu parler à ce monsieur, je lui aurais demandé -And? -What is your point? Mais je sais qu’avec ce genre d’idiot, ce n’est pas la peine de discuter.

Je sais que je ne vivrai jamais au Texas et je ne visiterai jamais cet Etat d’ailleurs et ce genre de comportement ne fait que renforcer mes convictions.

Chez le doc

Ce fut un agréable moment dans un premier temps, l’infirmière me donnait du “hon” en veux-tu en voilà à chacune de mes piqûres. Comme c’est agréable de se faire chouchouter comme un gosse de cinq ans. Le médecin en revanche n’a pas eu l’air commode. Dès le départ il me demande:
– Parlez-vous bien l’anglais?
-Je l’espère….Mais pourquoi donc me pose-t-il cette question?
Puis commence l’examen classique qui se finit par un examen un peu moins classique à un endroit que seule ma femme a le droit de toucher. Les visites médicales sont humiliantes parfois…
-Ou travaillez-vous? Me demande-t-il par la suite.
Moi un peu suspicieux: -Je n’ai pas le droit de travailler. Je savais bien que c’était pour savoir si l’emploi que j’aurais occupé était de quelqu’une façon dangeureux pour moi mais hé, il était vraiment désagréable.
J’y retourne lundi pour plus de piqûres et pour des résultats d’examen. Je ne devrais juste voir que l’infirmière et ses “hon”.

La petite famille est ensuite allé manger au Chipotle des burritos énormes pour fêter ce nouveau départ.

Les choses avancent

Ca y est! Nous venons d’ouvrir un compte dans une banque. Celà n’a l’air de rien mais c’est un début qui nous donne l’impression d’appartenir à nouveau à ce pays. Et dès demain je vais chez un médecin accrédité par l’USCIS (United States Citizenship and Immigration Services) pour enfin commencer le processus d’acquisition de la carte verte. J’ai dû attendre parce que juste le médecin coûte 170 dollars; rien que pour vérifier que j’ai tous les vaccins possibles et imaginables et pour vérifier que je ne ramène pas de virus ou encore que je ne suis pas porteur du HIV. Le processus entier pour obtenir la carte verte (les formulaires I-130, G-325 A, I-485, I-864, I-693, I-765 ouf!) me coûtera environ 1000 dollars. Il n’y a pas à dire, l’immigration est un business.

Yellow Springs

Si vous voulez avoir du bon temps, allez donc dans la ville de Yellow Springs dans l’Ohio. C’est une ville particulière qui a toujours été en faveur des libertés individuelles et de nos jours, elle a conservé son côté très “alternatif”. C’est comme si on visitait un village de rescapés de 68; on y vend des articles faits de chanvre, pleins d’objets ésotériques, on s’affiche contre Bush et pour la nature. On n’y pratique pas le sport national de la tonte de gazon et au contraire on estime qu’un peu de désordre dans la pelouse fait partie de la nature.


Yellow Springs se trouve dans un coin préservé de campagne.


Tous les commerces se trouvent pratiquement dans la même rue.


Pas de grands magasins, juste des petites boutiques dans les vieux immeubles du centre historique.


C’est propre et on aime les plantes ici.


Peace and love je vous dis.

Et pour le café je vous recommande l’italien du coin, Dino’s Cappuccino’s, le seul endroit dans cette partie de l’Ohio ou vous trouverez un vrai expresso. La musique est bonne. Vous y trouverez même une sélection de quelques CD à vendre avec un commentaire les concernant. Je vous recommande le gâteau au chocolat fait maison.


Grazie, Dino!

Le français aux Etats-Unis

Le français est la quatrième langue parlée aux Etats-Unis après l’anglais, l’espagnol et le mandarin. Le nombre de francophones y est estimé à 2,2 millions de locuteurs en comptant le cajun et le créole, sinon le nombre est d’environ 1 700 000 soit 0,7% de la population. Les expatriés français représente selon les derniers chiffres du Sommet de la Francophonie 271 000 individus auquels il faut ajouter tous les autres expatriés francophones, principalement haïtiens et québecois.  Le français reste la seconde langue étrangère enseignée dans le pays (si l’on considère que l’espagnol est une langue étrangère).

Le français est la seconde langue du Maine, du Vermont, du New Hampshire et de Louisiane.

Mal de tête

Hier matin, je me suis réveillé à 5 heure et demi avec un mal de tête à vouloir la fracasser (la tête) contre les murs. Je suis alors allé acheter un remède (aleve en gel) au magasin du coin. Résultat: 1/4 d’heure pour l’achat, 20 minutes pour l’effet soit mon problème réglé en un peu plus d’une demi-heure.

Related Posts with Thumbnails